[Below the projos] Les Portes du nord

Aucun texte alternatif disponible.

Menée par Alexandre Mignon, président de l’association les Portes du Nord est basée dans les Hauts-de-France. Comme son nom l’indique quoi ! Facile.

Focus sur cette asso très active !

Parlons de l’asso…

 

Depuis quand existez-vous ?  Depuis Janvier 2013

D’où vient son petit nom ? C’est moi qui l’ai trouvé. L’idée était d’avoir un nom qui montrait l’ouverture de l’association sur les projets extérieurs. En gros, nous avions le cadre administratif et on accueillait les personnes souhaitant organiser sans trop se prendre la tête avec l’aspect parfois lourd de la mise en place d’une association et de sa gestion au quotidien. Je travaille dans le domaine administratif, cet aspect ne me dérange pas.

Combien comptez-vous de membres ? Le bureau se compose de trois membres, moi comme président, une trésorière et un secrétaire. L’idée ici était aussi de faire un bureau restreint et sans trop de contraintes.
Une dizaine de membres fidèles de la première heure gravitent autour de l’association et participent à l’élaboration des GN, mais aussi de murder-parties et de huis-clos. Nous avons aussi deux membres qui ont créé et gèrent leur propre univers en toute autonomie.

 

Comment être au courant de ce que vous proposez ? Sur la page Facebook de l’association.

 

… et des GN qu’elle organise !

 

Plutôt roleplay, combat, ou les deux ? Les deux généralement, nous essayons d’équilibrer nos GN pour que le maximum de personnes s’y retrouvent. Nous discutons dans l’élaboration des jeux pour avoir une large palette de choix dans l’orientation que veulent donner les joueurs à leurs personnages.
Quelqu’un qui veut venir basher en GN s’y retrouvera tout autant qu’une personne qui voudra faire du roleplay intensif durant la totalité du jeu sans se battre. Nous basons généralement nos GN sur le côté aventure. J’aime énormément le roleplay, mais je n’ai pas honte de dire que je ne suis pas capable d’écrire un GN entièrement basé sur de l’émotionnel ou de la diplomatie.

Des univers de prédilection (médiéval-fantastique, post-apo, etc.) ? Nous en sommes à un GN med-fan (Game Of Thrones), deux GN post-apo (dont un en multi-association avec Aquilon et Les derniers de Solace), trois GN Pirates des Caraïbes et trois GN contemporain tirés de la série Supernatural. Nous avons également organisé des huis-clos space-opera et une partie de l’association a créé son propre monde.
Donc les univers sont multiples et fonction des goûts et des envies de chacun. Personnellement, mon premier amour reste le med-fan mais j’avoue à ma grande surprise avoir beaucoup apprécié écrire du post-apo.

Un organisateur seul peut-il demander l’aide de votre association pour organiser son GN ? Oui c’est même le but premier de l’association, accueillir des projets et faciliter les organisations de personnes souhaitant passer du côté obscur du GN.

Comment ça marche ? L’organisateur nous présente son projet détaillé. Le Bureau se réunit ensuite pour accepter ou refuser. L’organisateur peut venir avec son équipe ou demander à constituer une équipe avec des volontaires de l’association.

 

Le mot de la fin ?

Écrire est pour moi une réelle passion. L’association est comme mon quatrième enfant, j’y tiens énormément et je remercie encore toutes les personnes qui ont et participent encore à sa vie et à l’organisation des jeux. Ça prend énormément de temps, bien plus que je l’aurais cru et il faut savoir déléguer et faire confiance aux autres quand on est président et pas forcément très disponible. Il ne faut pas oublier surtout, que nous sommes tous bénévoles. Nous faisons ça avant tout pour le plaisir des autres, pas pour nous-même parce qu’au final, on retire très peu de positif d’une organisation, il ne faut pas se mentir.

C’est un peu dommage dans le contexte actuel de voir comme cela se passe et évolue, dans un côté trop consumériste et négatif. On a toujours des retours sur « j’aurais fait mieux » ou « à ta place j’aurais fait ceci ». Mais en fin de compte, ce type de retours vient de personnes qui n’ont jamais rien organisé et ne savent pas trop de quoi ils parlent (sans vouloir paraître méchant) et parfois ça fatigue et ça décourage.

Mais encore une fois, la passion étant trop forte, très rapidement après les phases de découragement, de lassitude, on revient à l’écriture et on repart sur un projet fou.

Merci pour ce questionnaire en tout cas et le boulot que tu fournis sur cette belle page !

 

Pour les renseignements :

https://www.facebook.com/groups/lesportesdunord/

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*