Écrire un GN : le scénario ou les personnages ?

Question ô combien importante quand on commence à mettre sur papier cette idée génialissime qui nous est venue presque comme ça. C’est un véritable dilemme, n’est-ce pas ? Un peu comme cet interminable (et un peu assommant) débat à propos de la poule ou de l’œuf. On est d’accord, les deux sont tout aussi importants l’un que l’autre. Mais il faut faire un choix !

Alors, entre le scénario ou les personnages : que choisir ?

Les personnages comme moteurs d’une intrigue

Faut être un peu logique. Posons-nous une minute et réfléchissons : de quoi est composé un scénario ? De personnages qui le font avancer ! Après tout, ce sont les personnages qui peuplent une histoire. C’est simple, sans eux, pas d’histoire !

Et puis c’est bien connu, tout part toujours d’un personnage. Qu’on le croise dans un livre, un film, un jeu vidéo ou une série télé, on s’inspire des histoires qui arrivent aux protagonistes pour sa propre intrigue. Aaah, ces fameuses associations d’idées, que ferait-on sans elles ? Les personnages en sont souvent la source.

Sherlock's wink
Hé ouais.

~

Mais sans intrigue… pas de personnages !

Et un GN qui n’aurait pas vraiment de sens. Dans un jeu, chaque personnage est animé d’un but, d’envies et d’actes qu’ils rechignent à accomplir. Chaque personnage est écrit pour interagir, répondre à une intrigue à laquelle il appartient. Commencer donc par cette dernière possède donc un intérêt pour façonner des backgrounds logiques et cohérents avec le scénario, non ?

Et puis, le scénario – même s’il est léger – est créé pour que les joueurs puissent le résoudre par le biais de leurs personnages. C’est lui qui leur donne un intérêt et qui motive échanges, bagarres, dialogues et réflexion. Et puis, c’est aussi en grande partie grâce à lui que les joueurs se créent des souvenirs inoubliables et un gn-blues de malade.

~

Un problème si insoluble que ça ?

Il semblerait bien que oui. S’embarquer dans cette discussion, c’est un peu comme s’enfoncer dans des sables mouvants. Impossible – ou presque – de s’en sortir. Alors… évitez à l’avenir d’aborder le sujet, et tout ira bien pour vous.

Salut !

Résultat de recherche d'images pour "sheldon cooper"

Ouais, bon. On peut rire hein.

~

En fait…

L’un ne va pas sans l’autre, ça me semble clair. Mais pour autant, faut-il en privilégier un plutôt que l’autre ?

Personnellement, j’essaie de faire avancer les deux parties en même temps. À mesure que le background d’un personnage prend forme, je prend note – par écrit ou mentalement – de ses particularités. Celles-ci viennent agrémenter une intrigue encore très malléable.

Et à l’inverse, un nouveau repli du scénario pourra venir modifier des backgrounds déjà existants, voire en créer de nouveaux. Je suis convaincue que l’un ne va pas sans l’autre et s’alimentent l’un l’autre tant que tout n’est pas terminé.

Et toi, comment tu écris ton GN : en commençant par le scénario ou le personnage ?

Une réponse à “Écrire un GN : le scénario ou les personnages ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*