Après un arrêt de GN, comment s’y remettre ?

Ah, les beaux jours sont de retour, après s’être longuement fait désirer. Plein de nouvelles occasions de gambader, ressortir les costumes et de reprendre notre activité favorite. Mais avant tout, il faut reprendre les bonnes habitudes, histoire de ne pas se faire un claquage à la motivation !

Petits conseils pour se remettre en jambes après un arrêt de GN !

Nouvelle saison, nouveaux jeux !

Peut-être que tu es du genre fourmi, à prévoir tes GN bien à l’avance pour avoir le temps de t’y préparer soigneusement. Ou bien tu es plutôt cigale, à croiser les doigts bien serrés pour qu’il y ait des désistements sur un GN auquel tu voudrais participer, mais comme tu ne t’y es pas pris à temps…

Mais bon. Peut-être que tu as prévu le coup pour un jeu que tu attends depuis un petit moment, mais que tu n’es pas fermé aux opportunités ludiques ! La nouvelle saison, ça peut aussi être l’occasion de se jeter dans l’inconnu tête la première, ou presque !*

En bref, l’important en cette nouvelle saison est de se tenir au courant des GN, murder-parties et autres mass larps ! Peut-être tomberas-tu sur LA perle qui te filera un GN-Blues de tous les diables, qui sait… C’est tout le mal que je peux te souhaiter !

*N’hésite pas à suivre ce conseil, celui-là ou encore celui-là !

L’occasion de faire le tri dans ses affaires

Déjà pour voir ce qu’il peut y avoir à réparer/jeter/remplacer/garder. D’abord, parce que tout a forcément été remisé en vrac dans le placard, tout juste nettoyé et que tu as dormi depuis ce formidable GN et que tout a plus ou moins été laissé en plan.

Et on sait tous ce que sont devenues les bonnes résolutions de janvier. Envolées avec la chaussette solitaire et cette fichue oreille en latex.

De toute manière, il n’y a pas de secret : si tu veux te trouver un costume et des accessoires corrects pour ce GN que tu attends depuis des mois, faut te retrousser les manches et t’y mettre. Pas le choix.

Rien à se mettre !
Même pour le GN. Ouais.

Vérifier son matos de campement

Et dans l’idéal, on ne le fait pas la veille du départ en GN. Parce que c’est difficile de remplacer un matelas crevé la veille au soir, à 21 heures. L’idéal : prendre un moment tranquille pour vérifier que tout va bien : pourquoi pas un samedi, pour monter/déplier votre tente, déployer votre sac de couchage et gonfler votre matelas ? Moi j’dis ça pour toi. Pour l’avoir vécu, c’est jamais drôle de s’apercevoir que son matelas ne se gonfle pas le premier soir du GN, alors qu’on approche de minuit.

Se motiver entre amis

Parce que le GN en compagnie de gens qu’on connaît et apprécie, c’est toujours beaucoup plus cool ! Alors au programme, réunion au sommet des irréductibles, toujours prêts à courir les champs épée à la main, dégomer du zombie dans un fort abandonné ou fréquenter les petits salons en parfaits ladies et gentlemens.

Qu »importe le GN, vous aurez une mission : vous créer de nouveaux souvenirs inoubliables que vous radoterez à loisir plus tard !

Résultat de recherche d'images pour "tente"

Alors, on a hâte ?

Moi oui !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*