Écrire son premier GN : le background

Si vous voulez que des joueurs participent à votre jeu, il faut qu’il sachent où ils mettent les pieds. La note d’intention des organisateurs les séduira et les poussera à s’inscrire, mais il faut leur donner davantage de concret, de la matière pour qu’ils puissent se projeter dans votre histoire.

C’est là qu’un bon background prend toute son importance !

C’est quoi un background ?

De la même manière que chaque personnage possède son histoire personnelle, un GN possède lui aussi un passé qui lui est propre. Ça peut être la manière dont l’histoire (ou l’Histoire) en est arrivé là, la raison pour laquelle les joueurs ont été réunis ici, l’origine du Mal à chasser… Bref, le background a pour but de raconter l’origine du GN auquel vous participez.

~

Y’a quoi dedans ?

Un background, ça raconte une histoire. Mais quant à savoir jusqu’où il faut aller, c’est une autre question. Ni trop, ni trop peu. Facile à dire, je sais. On peut représenter le background d’un GN comme une sorte de carte que les joueurs peuvent utiliser pour savoir où ils se situent, ce qu’ils doivent absolument savoir et ce qui pourraient les aider durant le jeu.

Car qui sait, peut-être qu’un espiègle organisateur a disséminé quelques indices pouvant faciliter la résolution de l’enquête ! Alors, comme tous les documents relatifs à un jeu, on les lit attentivement !

~

Jusqu’où je remonte dans l’histoire ?

Mis à part peut-être quelques GN med-fan dont l’origine peut remonter à plusieurs siècles, inutile de remonter jusqu’à la création du monde. À vous de déterminer jusqu’où vos joueurs ont besoin de remonter pour saisir tous les éléments les plus importants de l’intrigue qui va les occuper pendant un bon moment. C’est votre GN, après tout !

~

Quelle forme ça doit prendre ?

Un carnet, un récit, un dialogue entre deux personnes, un compte-rendu de mission, une ou plusieurs lettres volées… Difficile de préconiser un format plutôt qu’un autre. L’essentiel, c’est que ça colle à votre intrigue, à son univers pour former un ensemble cohérent qui ne dénote pas du reste de votre histoire !

On l’a dit en introduction, l’un des rôles d’un background est d’offrir du concret aux joueurs, en plus de leur donner de plus amples indications à propos de ce à quoi ils vont être confrontés. Mais c’est aussi l’un des premiers contacts qu’ils auront avec votre univers. Alors je veux pas vous mettre la pression, mais plus c’est immersif et attractif, mieux c’est !

 

Et surtout, ils doivent avoir autant de plaisir à vous livre que vous en avez eu à écrire pour eux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*