[Top] Ces petits éléments si chiants quand on les oublie…

Même si vous appartenez à la catégorie « bordélique » de la force, difficile de ne pas apprécier quand tout se déroule selon ses plans. C’est vrai après tout : quoi de mieux que de partir en GN lorsque tout est empaqueté, que vous n’aurez plus qu’à vous installer, vous équiper et jouer ? Le plug and play du gniste. Mais ça, c’est l’idéal. Il faut toujours que la réalité nous rattrape…

Et que des éléments, petits mais indispensables, manquent !

On a déjà évoqué dans cet article pas mal d’éléments dont l’oubli peut être problématique, mais pas insurmontable. Il y en a d’autres, par contre. Qui sauront parfaitement vous rendre la vie impossible…

Dans la catégorie « vie pratique »

Ne pas avoir vérifié son matos avant de partir. Le genre d’oubli tellement chiant que ça ne vous arrivera qu’une fois. Du genre, me demanderez-vous ? Au hasard, le matériel de camping. Vous vous souvenez peut-être, de ce sifflement bizarre que vous avez remarqué alors que vous étiez en train de replier votre sac de couchage ? Vous vous étiez dit : « C’est pas grave, j’verrai ça en rentrant. » Bah vous avez oublié. Ça arrive, mais vous allez pas vraiment apprécier vos nuits, croyez-moi. Après, ça peut passer pour un GN de type spartiate… Faut voir les choses de Et ce n’est qu’un exemple parmi beaucoup d’autres…

Excepté si le GN auquel vous participez prévoit des couchages en dur, les lampes torches seront vos meilleures amies. Et la plupart du temps, elles fonctionnent avec ces petits cylindres appelés piles. Devinez quoi ? Celles-ci disposent d’une durée de vie limitée. Et si celle-ci est atteinte, à vous l’errance dans la pénombre et le parcours du combattant à travers un chemin parsemé de piquets et de tendeurs qui n’attendent que de pouvoir vous jouer un mauvais tour. Dans le doute, ayez toujours des piles de rechange : ça ne prend pas de place et pourrait bien sauver vos jambes des coups et autres bleus.

S’il faut manger pour vivre et pas vivre pour manger, avouez que c’est quand même important, qu’on soit en pleine négociation ou en baston. Et manger avec les doigts, c’est pas forcément très propre ni socialement accepté, même en GN. Sachant que c’est rarement le genre de chose que les gens prennent en double (sauf les « on sait jamais » de compétition), vous pourriez vite regretter cet oublie lorsque les haricots rouges brûleront vos petits doigts.

Dans la catégorie « costume et personnage »

Mis à part ça, votre personnage était complet jusqu’au bout du roleplay et du costume. Mais voilà, vous avez oublié cet obscur message de l’organisation qui vous demandait de ramener un objet tout aussi insignifiant. C’est toujours de la faute de l’organisation de toute manière. Toujours est-il que vous ne l’avez pas, ce fameux objet. Et là, c’est le drame. Et bien sûr, il était à votre charge de l’apporter.

Simulation grandeur nature (lolol) :
*Arrivée sur les lieux du GN*
Les orgas : « N’oublie pas de mettre bien en évidence <nom de l’objet> dès le début du jeu ! »
Le joueur : « Ah… l’objet… »
*Léger moment de malaise*
Les orgas : « … » *Sauvent la situation*

éléments oubliés
Quand tu oublies ton épée magique over-méga-puissante.

En résumé, ne soyez pas ce joueur et aidez les organisateurs. Pensez à rapporter votre objet. C’est cool.

Quand on joue un personnage important inscrit dans le background général dont l’histoire est connue de tous, vaut mieux ne pas en oublier des détails. Sinon, bonjour les soucis de compréhension qui auront un impact sur le scénario de manière générale ! Alors avant le début du jeu, on révise son background ! Si vous n’êtes pas chauffeur, le trajet jusqu’au lieu du jeu peut être un excellent moment : l’idéal pour se mettre dans l’ambiance avant même d’arriver !

Comme d’habitude, n’hésitez pas à partager avec nous ces petits oublis qui vous ont rendu la vie difficile en GN pour que cela ne se produise pas pour les autres !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*