Fais-moi peur ! L’horreur en GN

Tout le monde aime se faire peur un jour ou l’autre : dans des parcs d’attraction, au cinéma, dans les livres ou les jeux vidéos – qui n’a jamais regardé des joueurs se faire peur sur des jeux comme Slenderman ? La peur est l’un des sentiments les mieux partagés, vous ne trouvez pas ? Eh bien, en GN aussi ! Et comme c’est LA semaine idéale pour aborder le sujet…

Parlons de l’horreur en GN !

On entend quoi par horreur ?

Qu’on soit bien clairs vous et moi. Ici, vous ne trouverez pas de fiches de personnages ratées ou de scénario bancals, même si faut l’avouer, ça se rapproche vachement. Non. Par horreur, j’entends une situation vécue qui fait se dresser les cheveux sur la tête, battre le cœur, pousser des hurlements. Ces soirées passées dans le noir alors que vous savez qu’on vous observe et qu’on vous traque, ces jump scares sur pattes… bref, ce qui vous flipper.

Ca horreur
Bref, un truc pas top moumoute.

Dans l’ambiance

Vous savez, cette atmosphère bien lourde, un peu comme une enclume, comme dans certains films. Du genre quand on sait ce qui va se passer, mais que ça n’arrive pas. En GN ? Vous savez que quelque chose pourrait bien vous tomber dessus, mais sans savoir quoi ni quand exactement*.

Lieu horreur
Je sais pas pour vous, mais je verrais bien la créature bien flippante arriver par tout au bout…

Le lieu du GN lui aussi peut être flippant. Un vieux fort abandonné, des souterrains, une forêt par une nuit sans lune, la Caisse des Allocations Familiales ou le Pôle Emploi le plus proche… Rien que l’idée de visiter l’un de ces lieux a de quoi filer des frissons. Le tout est qu’il corresponde au GN ! Après, y’a franchement de quoi se faire plaisir !

Les situations du scénario

De la classique survie aux zombies au meurtrier qui ne demande pas mieux que de vous étriper en passant par un duel avec un vampire, il y a de la matière à inclure un peu d’horreur dans un scénario. Pour vous le prouver, participez donc à un GN inspiré de l’univers de H.P. Lovecraft ! Les vrais Ceux qui ont lu ou expérimenté cette ambiance savent de quoi je parle…

Je fais partie des personnes sensibles à l’ambiance dans un jeu et je pense que l’horreur commence avec une atmosphère lourde de secrets qui pourraient s’avérer dangereux, voire potentiellement mortels ! Et puis, qu’on se le dise, c’est souvent avec un mauvais pressentiment et un petit frisson de peur que l’horreur commence en GN

Et les monstres, bien sûr…

Et pour que le tableau soit complet, autant y rajouter des bêtes et autres joyeusetés en décomposition, munies de poils, de crocs et de griffes ou en voulant tout simplement à votre intégrité physique pour diverses raisons. Il y a un petit moment déjà, je vous ai listé quelques monstres que l’on pouvait trouver en GN. Si si, souvenez-vous !

Mais il arrive très souvent que les pires monstres, ce soient l’Homme lui-même. On les voit dans des situations d’urgences où la vie est menacée. En GN aussi on peut en rencontrer. C’est intéressant à jouer… je crois ! Si vous avez déjà été confronté à ce type de jeu, n’hésitez pas à m’en parler !

Personnage horreur
CE genre de personnage !

D’ailleurs, c’est peut-être l’homme, le plus flippant des monstres…

#En bref

On aime se faire peur, en GN comme ailleurs ! Le mieux ? L’horreur peut se glisser dans absolument tous les genres ! C’est-y pas génial ?

Et vous, vous aimez frissonner en jeu ?

*spoil : quand vous vous y attendez le moins !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*