[Tuto] La préparation du GN, les étapes

Ça y est, vous êtes inscrits à votre GN, peut-être le premier. Vous avez reçu votre fiche de personnage, vous l’avez décryptée lue avec attention. Vous êtes prêt !… Enfin presque. Mais en joueur dégourdi que vous êtes, vous avez posé toutes vos questions aux gentils orgas qui ont réussi à éclairer votre lanterne et à vous donner des pistes d’interprétation. Maintenant, il est temps de passer à l’étape suivante :

La préparation du GN !

Connais ton roleplay comme toi-même

Le roleplay, c’est l’incarnation du personnage que vous allez jouer. Votre personnage, ça va être vous durant tout le temps du jeu. Et vous serez lui, aussi. Alors autant essayer d’envisager ses réactions, sa manière de voir le monde, de parler, de se comporter… Selon ce que vous aurez perçu à travers le background que les orgas vous auront remis.

Vous devez l’écrire ? Ah.

C’est en même temps plus facile et plus délicat. Facile, parce que vous aurez écrit vous-même un roleplay qui vous correspondra et avec lequel vous serez d’accord (si vous êtes plusieurs là-haut, je n’y suis pour rien). Délicat… parce qu‘il doit être fait dans les règles de l’art et être cohérent avec le reste. Faut que ça colle ! Façon de parler hein, sinon ça devient dégueulasse et on est entre gens de bonne compagnie.

 

Socrate connais ton personnage comme toi-même
On s’assied et on écoute le philosophe. Il sait.

~

Tout seul, c’est bien, avec d’autre, c’est encore mieux !

Vous ne jouerez pas forcément au sein d’une compagnie. Mais votre personnage pourra potentiellement en connaître d’autres. Peut-être même qu’ils seront ses alliés, ou bien des ennemis. Qui sait ? Dans tous les cas, vous aurez des contacts avec eux, peut-être depuis plusieurs années. Il serait délicat, disons le franchement gênant de rencontrer ces gens pour la première fois le jour du GN alors que vous vous connaissez depuis longtemps, non ?

Alors, si les organisateurs ne vous ont pas mis en lien par pitié, demandez-le-leur ! Et puis si c’est votre premier GN, cela vous permettra de récupérer des petits tips sur la manière de jouer, et plus simplement de déjà connaître quelqu’un sur place. Mine de rien, c’est important !

~

Le costume

Ça y est, le personnage se concrétise enfin ! Parce que c’est bien gentil d’y réfléchir, au moins ça, c’est du dur, du réel ! C’est excitant, d’imaginer la manière dont on va être vêtu, et surtout de créer ce costume. De toutes pièces si vous avez du talent – ou des relations – en couture, ou bien via la réutilisation de vêtements « civils » dans le cadre d’un GN. Ça arrive plus souvent qu’on ne le croit ! Il suffit de voir les jeux se déroulant fin XIXe-début XXe siècle : les hommes utilisent des costumes noirs de coupe classique sans problème.

Si vous avez une base, pensez aux accessoires qui feront de votre costume une pièce unique ! Bijoux ou accessoires relatifs à votre rôle, chaque détail compte pour que votre costume déchire ! Pensez quand même à garder deux choses principales en tête :

  • Le costume doit coller à l’ambiance générale,
  • Il doit rester confortable et pratique. Les GN où vous ne bougez pas du tout sont rares. Vous passez surtout votre temps à marcher, à vous battre. Bref, à faire autre chose que juste respirer. Alors pensez-y !

~

Le background général

Le GN raconte bien une histoire. C’est ça, le background général. Pourquoi on vous demande de venir, pourquoi vous faites ce que vous faites, vous dites ce que vous dites, vous enquêtez sur ce que vous enquêtez. Bref. Lisez-le ! Les orgas ne l’ont pas mis en ligne juste pour montrer l’étendue de leurs talents. Quoi que. En le lisant, vous découvrirez moult informations sur l’histoire ET sur les règles qui régissent le jeu. Connaissez-les, car en GN comme IRL, nul n’est sensé ignorer la loi.

Judge dredd : la loi c'est moi
Vous l’avez ?

 

~

L’intendance

Vous avez préparé votre costume, vous connaissez votre roleplay, vos compagnons et le BG général sur le bout des doigts. Maintenant, il faudrait penser aux détails pratiques. En vrac : ce qu’il vous faut pour dormir, la nourriture, les premiers soins en cas d’urgence (de l’écharde à la coupure en passant par la piqûre de taon), la bouffe, la route… Toutes ces petites choses auxquelles il est bon de ne pas penser la veille !

Dans le doute les gars, faites une liste !

~

L’attente

Bah oui, on passe tous par là, et les jours ne sont pas compressibles comme un fichier ZIP. J’ai essayé, vous croyez quoi ? Là, c’est l’étape la plus hardcore, je vous l’accorde. Mais heureusement, il y a toujours des choses à préparer pour être sûr de ne rien oublier !

Résultat de recherche d'images pour "ennui"

 

D’autres pistes, pour la préparation d’un GN ? Dites-les-nous en commentaires !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*