Dans la tête d’un organisateur… deux semaines avant un GN

C’était déjà risqué de se plonger dans la tête d’un gniste lorsqu’il cogite pour préparer son GN en tant que joueur ou qu’il en ressort tout tristounet. Imaginez maintenant une tempête, des rouages qui s’activent, un cerveau qui fume et des idées saugrenues mais brillantes qui ne demandent qu’à sortir. Ajoutez un soupçon de panique. Maintenant, imaginez ça en trois fois pire.

Bienvenue dans la tête d’un organisateur deux semaines avant son GN

Le temps qui file à toute allure

C’est dingue. On commence à réfléchir à l’idée du GN quasi un an avant, on réserve le site largement à l’avance… Bref, on est large quand les premières lignes du scénario se dessinent. Et puis on ferme un instant les yeux et il ne reste que quinze jours ! « Que le temps passe vite quand on s’amuse… » Eh bah quand on prépare un GN aussi !

Le stress de l'organisateur
Vous ne voudriez pas être dans sa tête en temps normal. Mais là, c’est pire.

Pour l’organisateur, c’est légèrement stressant. Mais vraiment un peu. De quoi, s’il s’écouter, rester prostré dans un coin en niant tout.

~

 Les joueurs

Ils posent plein de questions sur des choses affichées absolument partout, râlent sur leurs BG ou l’attente qu’il faut supporter pour les avoir. Bref. On aime bien vous parler et vous voir échafauder des plans pour votre roleplay – oh que oui, mais parfois, certains joueurs sont difficiles.

Quand un joueur se montre un peu trop… présent, ça peut donner ça dans la tête de l’organisateur :

Gros coup de poing
Heureusement que les autres joueurs rattrapent le coup !

Mais la plupart du temps, voir les joueurs compréhensifs, impliqués et motivés, ça fait du bien à son petit cœur. <3

~

Les aides de jeu

 Souvent, ce sont les dernières choses que l’on réalise, une fois que tous les rôles sont écrits et que le scénario est bouclé. Enfin ça, c’est dans un monde parfait. Parce qu’il y a toujours un des organisateurs qui a une idée de dernière minute, que son idée est géniale et qu’elle chamboule tout ce qui a été fait, ou presque. Cet orga, on adore le détester. Ou on adore l’aimer, au choix. En tout cas, la liste des aides de jeu semble toujours s’allonger indéfiniment, à plus forte raison quand le temps avant le GN s’amenuise. C’est toujours comme ça !

Le pire pour l’organisateur chargé de les réaliser, ces aides de jeu ? Que des éléments légèrement carrément indispensables à leur réalisation manquent à l’appel. Par exemple : les photos des joueurs. Y’a rien de pire que ça. Et comme c’est si bien dit ici :

 ~

Les fiches personnage

C’est rare que tout soit bouclé longtemps avant le jour J. Alors, c’est le rush. On passe son temps à écrire, griffonner et mettre en page les derniers backgrounds en tenant compte des idées lumineuses du co-orga – celui qu’on adore détester, suivez un peu. Le matin avant de partir au travail, le midi sur la pause-déjeuner, le soir en rentrant… On écrit ! Et plus de place à l’hésitation, presque en YOLO-style* !

Bien sûr, on fait tout pour que les BG se tiennent et qu’ils plaisent à leur joueur !

L'organisateur qui écrit
Même si l’organisateur ressemble à ça quand il pète un plomb.

*Ouais, parfois je parle jeune.

~

Le sommeil

Il diminue de manière drastique. C’est du temps à ne rien faire qu’on peut utiliser pour écrire ! Se reposer..? Après le GN… Zzzzz…

 

Et tout ça, chers gnistes, l’organisateur le fait pour vous ! C’est qu’on vous aime quand même…

 

T’as aimé ? Mets un petit commentaire 😉

Un commentaire à propos de “Dans la tête d’un organisateur… deux semaines avant un GN

  1. Va falloir que tu me réexpliques la partie « idées lumineuses » et qu’on « adore détester »… je ne suis pas certain d’avoir tout compris

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*