Recette pour roleplay réussi

Le roleplay, c’est un peu LA base de tout GN. D’ailleurs, c’est pas pour les loutres qu’il y a ce mot dans Live Action Role playing game (LARP, version anglophone de notre GN). C’est que le concept possède une légère importance, sans doute. Ici, on ne parlera pas des jeux où le roleplay est relégué au second rang au profit de la baston. C’est bien aussi, mais c’est pas le sujet.

Alors, quelques conseils pour un roleplay réussi !

Connais ton personnage et le roleplay viendra tout seul

Ça sonne réflexion philosophique quand même… Ou bien dicton de grand-mère (une grand-mère hyper cool quand même). Connaître son personnage, c’est d’abord lire le papier envoyé par les organisateur et rédigé avec amour par leurs soins : la fameuse fiche perso !

Philosophie de GN
C’pas moi qui le dis, hein.

En théorie, toutes les informations dont vous pouvez avoir besoin sont sur cette fiche. Néanmoins, il peut arriver que vous soyez comme moi et que vous ayez des questions ultra-bizarres inattendues et incongrues à poser. Alors, on envoie un petit message aux orgas ! Normalement, ils ne s’enfuiront pas en courant.

Ensuite, il vous faudra faire fonctionner vos méninges pour savoir comment interpréter votre personnage en fonction de son background, des traits de caractère qui vous sont donnés ou pas et de la manière dont est écrite son histoire. C’est dingue le nombre de choses que l’on peut déterminer à partir de quelques feuilles de papier !

#

La réponse à la question sur la vie, l’univers et le reste

Mais surtout sur l’univers. Et non, la réponse n’est pas 42. Mais plutôt, lisez les documents portant sur l’univers du GN. L’époque du jeu* peut vous donner des indications sur la manière dont il vous faudra parler, quels mots employés… Mais aussi sur la façon dont il faudra vous comporter !

42 n'est pas la bonne réponse.
Nope.

Bah oui, on ne se comportait pas de la même manière à la Renaissance, à la Belle-Époque et dans un univers peuplé de zombies. Question de logique, d’us et de coutumes.

*même si elle est imaginaire, elle peut donner des indications sur la manière de parler et de se comporter, ainsi que sur le type de mots et d’expressions utilisés.

#

Le Gniste, cet animal social

Faute parfois d’être sociable, surtout quand son personnage tient plus de l’ursidé que de l’homme. Hé oui, un GN, ça se joue à plusieurs. Plusieurs fois plusieurs même – vous me direz quand votre cerveau commencera à fondre hein – pour les plus grands jeux. Et tous les êtres humains que vous croiserez, ou presque, auront un rôle comme vous. Peut-être que vous serez liés, peut-être même qu’il s’agit de rôles incontournables dans l’histoire et que vous devez les connaître sans quoi vous avez raté votre vie.

Alors vérifiez bien sur votre fiche perso les noms des personnages que le vôtre connaît. Et essayez de voir à quoi ils ressemblent. Même en slip au bord de la piscine, les réseaux sociaux servent à ça, aussi. Savoir à qui vous parlez, au moins de réputation, donnera beaucoup plus de poids à votre roleplay. Puis un bon roleplay, c’est classe !

#

Les anachronismes et le HRP

LA plaie d’un GN*. Il peut s’agir de l’usage de technologies non appropriées à l’époque – un smartphone pendant un GN Seconde Guerre mondiale, ça le fait moyen – ou d’un vocabulaire trop moderne. C’est pour cela qu’il est bon, sans devenir expert en langage de l’époque pour autant, de se renseigner un minimum. Ça vous aidera à vous immerger dans votre personnage et l’univers et votre roleplay n’en sera que meilleur.

Parfois, on a besoin de sortir de son personnage pour diverses raisons : régler un litige, poser une questions aux orgas… Là, le HRP est inévitable. Mais il y a de petits filous spécialistes du HRP  quand ça peut leur éviter des problèmes à eux ou leur personnage. Et ça, c’est pas très Charlie. Sans compter les radoteurs qui ont besoin d’évoquer un GN passé que la situation présente leur rappelle. On attend pour ça les gars !

*Avec ceux qui refusent de mourir, bien entendu.

Et vous, quelles sont vos recettes pour un roleplay réussi ? Je suis sûre que votre esprit grouilles de petits conseils à partager…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*