La vie (réelle) d’un organisateur

Je sais que pour beaucoup, l’organisateur est une sorte de bête curieuse qui accepte difficilement la présence de ses congénères humains en dehors de ses compères et qu’il passe son temps à ourdir des traquenards scénaristiques retors à ses joueurs. C’est vrai que c’est pas faux. Mais est-ce la vérité vraie pour autant ?

Plongée exclusive sur la vie réelle d’un organisateur de GN*

*Je sais de quoi je parle, j’ai récemment choisi orga comme nouvelle classe de personnage.

Un humain (presque) comme les autres

On ne naît pas organisateur, ce n’est pas – souvent en tout cas – une vocation. Parfois, on décide de prendre le taureau par les cornes et on se jette à l’eau (non, je n’aime pas les expressions…). Ou bien, on donne un coup de main à des amis et on se retrouve organisateur comme ça, d’un claquement de doigt. Un peu de spontanéité ne fait pas de mal, parfois !

Croyez-le ou non, l’organisateur est humain aussi. Il doit donc travailler pour se nourrir et vivre. Et même s’il préférerait passer ses journées à écrire personnages, intrigues et scénarii, il doit avoir une profession à côté. Alors, pour le GN, il y passe le plus clair de son temps libre : avant et après le travail, sur le temps de midi… Et croyez-moi, son sommeil en prend parfois un sacré coup. Mais comme le dit le vieux proverbe gnistique…

Et le pire dans tout ça ? Je vous le donne en mille : on en redemande.

~

Il passe son temps libre à penser GN

il respire GN, il mange GN, il rêve GN, il ch… bref. Et promis, il ne pense pas seulement à comment embêter ses joueurs ! C’est un perfectionniste : il veut tout mettre en oeuvre pour créer un univers cohérent et de sympa pour que ses joueurs passent un bon moment. Et même si parfois il en a gros, l’organisateur les aime, ses joueurs.

Alors il cogite beaucoup et souvent. Difficile de lui sortir une idée de la tête et ça peut lui prendre tout son temps, l’organisation d’un GN !

~

Il écrit et il aime ça !

Plaisir d'écrire

Sauf si l’univers existe déjà, il faut tout écrire. En vrac :

  • Fiches et backgrounds des personnages,
  • Règles du jeu
  • Aides de jeu
  • Scénario

Tout est à concevoir et la page blanche (réelle ou virtuelle) n’attend que la plume (ou le curseur) de l’organisateur ! Il y a des cinglé(e)s qui se mettent en tête de tout mettre en page pour une immersion maximale… Fiches personnages et aides de jeu… Jusqu’aux messages des réseaux sociaux ! Tout y passe et rien n’est trop bon pour créer un univers propre au GN.

Message Memento Mori
Cette organisatrice ne dort pas beaucoup.

~

Les galères administratives

Ce n’est pas tout d’écrire un GN. Encore faut-il trouver le lieu où il va se dérouler, négocier les tarifs dudit endroit, de la nourriture, du matériel spécifique… Toute une intendance qui prend du temps et de l’énergie. C’est à peu près aussi long, compliqué et ennuyeux que n’importe quelle démarche administrative. De celles qui ont le super-pouvoir de donner de l’urticaire dès que l’on pense à elle.

Heureusement, il y a un autre genre d’administration : rencontrer les joueurs, discuter avec eux pour leur attribuer un personnage. Certains le font !

~

Un joueur comme les autres !

Même s’il est bi-classé organisateur, il reste quand même un joueur qui apprécie d’incarner un personnage qu’il n’a pas écrit et de se plonger dans une intrigue dont il ne connaît aucun ressort. Un gniste comme les autres quoi !

En résumé, l’organisateur est un humain comme vous et moi. Et que mis à part quelques particularités, il est tout à fait normal ! Vous êtes orga, vous ?

Une réponse à “La vie (réelle) d’un organisateur”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*