Jouer une créature fantastique en GN : entre avantages et risques

Quand on fait du GN, c’est pour s’évader de son quotidien. Et pour certains, c’est aussi l’occasion de tenter plein de nouvelles choses. Comme changer de sexe le temps du jeu par exemple ou encore s’essayer à de nouvelles classes de personnages. Il y a cependant UN moyen qui vous dépaysera à coup sûr…

Incarner une créature fantastique

Retour sur les choses cool et moins cool de ce genre de roleplay

Le changement, c’est maintenant !

Et ça peut être total, surtout. En fait, tout dépend de ce que vous jouez : un maquillage d’elfe sera moins dépaysant qu’un costume d’orc* ou de saurien. En gros, ça dépend des appendices que vous devrez vous coller sur le visage… ou ailleurs ! Je ne sais pas pour vous, mais cette sensation d’entrer dans la peau – ou les écailles ou les verrues – d’une espèce qui est très différente de la nôtre est une expérience à vivre au moins une fois. Reste à trouver ce que vous voulez jouer, bien entendu.

*c’est qu’il en faut parfois, du temps et de l’expérience pour devenir moche comme un pou…

Silluriens
Bon ok, vous faudra un peu d’aide pour le maquillage là…

Sachez-le, mieux vaut être prévoyant, car il est possible que votre costume soit un poil plus complexe que si vous jouiez un barbare humain jusqu’à présent. Il est l’heure d’investir dans des extensions de latex et d’apprendre à les mettre. Sans oublier que la colle n’est parfois pas comprise dans le lot. Pas de panique, on en trouve dans des magasins de déguisement pour pas trop cher.

Attentions aux clichés !

Quand on aborde un nouveau genre de personnage, c’est une bonne idée d’aller fouiller dans la littérature, internet, le cinéma et les jeux vidéos pour en apprendre plus. Cependant… gare aux clichés qui peuvent vous faire passer de gentil joueur à boulet intersidéral en trois secondes deux-tiers.

Donc comme partout, il faut se renseigner judicieusement et aux bonnes sources. Et non, le Donjon de Naheulbeuk n’est pas une bonne source pour incarner un nain ou un elfe. Malgré toute l’affection que j’ai pour cette série, je n’en peux plus de voir des copier/coller de ces personnages… <coup de gueule> Je vous dis ça avec tout mon amour, mais j’en peux plus. </coup de gueule> Bon après, vous pouvez hein, si c’est un GN dans cet univers. Mais faites-le judicieusement.

Choix
Judicieusement.

Le mieux est de prendre la température au sein de votre groupe pour voir ce que vos compagnons comptent faire et si votre projet d’interprétation est cohérente avec le jeu commun ! Et bien sûr, avec le background du GN hein, c’est la base. Mais vous le savez !

Ce que ça me fait (oui, je raconte ma life)

Quand je fais du GN, j’aime sortir des sentiers battus, relever des défis et me confronter à des situations inconnues (ou presque). Alors, je dois avouer que ça ne me fais pas peur d’incarner une créature fantastique, bien au contraire. Souvent, les backgrounds proposent une manière particulière de voir le monde et les autres espèces. Et cet exercice me plaît.

Incarner une créature fantastique, c’est le moment ou jamais d’exaucer un rêve secret et/ou un fantasme inavouable ! Et de s’essayer à un caractère qui n’est pas du tout le nôtre, aussi ! Un bon moyen de savoir ce dont on est capable !

#En résumé

Le tout est un savant équilibre entre se faire plaisir, se laisser aller et ne pas tomber dans les clichés. On n’a jamais dit que c’était facile non plus ! Sachez qu’il y aura toujours des gens qui auront quelque chose à redire. Essayez juste de ne pas trop déraper !

 

Vous aimez jouer des créatures fantastiques ? Vous ne faites que ça ? Dites-nous tout en commentaire !

Une réponse à “Jouer une créature fantastique en GN : entre avantages et risques”

  1. notez que certains costumes empechent completement d’avoir acces a des profils de personnage. Ainsi le mien ( Terkhan l’ancien, le vieurou de Kandorya) est tellement chaud que je ne peux avoir d’activité physique intense et que la consommation d’eau pour refroidir le corps est tres élevée. De même je ne peux le porter de nuit , la transpiration générée dans la journée s’accumulant dans le costume et étant tres roide sitot la nuit tombée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*