Les joies du contemporain en GN

dummy-idee

Vous vous dites peut-être… Mais si on fait du GN, c’est pour se dépayser, pour vivre des expériences inédites ! Car comme le dit le fameux proverbe, « un gniste ne vit pas qu’une seule vie, mais des dizaines ! ». D’abord, le GN, ce n’est pas que ça. Et ensuite, être dépaysé dans un univers contemporain est possible, sans compter ses multiples qualités…

Mais quels sont les avantages des GN contemporains ?

On garde quelques-uns de ses repères

Jouer en contemporain, ce n’est pas vraiment ce qu’on peut appeler un saut dans les abysses profondes et insondables de l’inconnu. En premier lieu, le GN contemporain propose un environnement semblable à celui dans lequel on évolue aujourd’hui. D’où le terme contemporain, en fait.

liberté
Quand il n’y a pas besoin d’en faire des tonnes pour un GN contemporain*.

Donc, technologie, us et coutumes, expressions langagières et habitudes vestimentaires seront peu ou prou les mêmes que ce que nous connaissons déjà. Et à part si votre GN vous propulse dans un pays d’Afrique ou d’Asie rempli des traditions idoines, vous ne devriez pas avoir de mal à vous y retrouver. A priori donc, pas de changement majeur dans la plupart des cas. Après… c’est toujours possible qu’un autre genre se raccroche à votre univers, le post-apo par exemple. Vous devrez intégrer de nouveaux codes, question de survie, ou presque.

*vous pouvez me détester après ce gif… Libéré, délivré…

~

Pas de dépaysement, vraiment ?

Parlons-en, de ces jeux qui nous obligent à adopter des codes de conduite et des comportements qui ne sont pas les nôtres en temps normal. Un peu comme faire la bise à quelqu’un en commençant par la droite alors que ce n’est pas dans nos habitudes, mais en pire. Pour les inquiets dont j’entends le haussement de sourcil angoissé, il ne vous sera pas demandé d’apprendre la langue du pays en question. Peut-être juste des expressions relatives au jeu ou à votre roleplay. Bah oui, on n’a rien sans rien dans ce monde ma pov’ dame. Sans compter que des orgas un peu sadiques farceurs peuvent tout à fait placer votre intrigue dans un pays lointain. Pour rire.

bourreau, sadique
On vous aime quand même, hein.

La littérature, le cinéma, les jeux vidéos… bref, la culture nous l’ont appris : le fantastique peut surgir du quotidien le plus banal. Il s’agit souvent d’une déchirure dans la réalité qui laisse apparaître l’imaginaire, à l’inverse de la fantasy où tout se passe dans un univers imaginaire. Vous le voyez venir, mon exemple ? Le Mythe de Chtulhu adapté en jeu de rôle et… en GN. Ses héros qui se retrouvent plongés dans des scénarii dépassant les rêves les plus fous des gnistes en mal d’aventures.

t966f48_cthulhu_for_president_by_zombiegirl01-d3

Mais on peut aussi trouver des univers pourtant contemporains qui ne présentent pas tout à fait la même réalité. Que quelque chose a pu foirer dans l’Histoire, ou alors il s’agit d’un univers parallèle. Mine de rien, ça peut ouvrir à de nouvelles possibilités. Le contemporain y est, difficile de le nier. Mais attention… le dépaysement n’y sera que plus subtil.

Doctor who univers parallèle
Idée : faire peser sur les joueurs d’un GN contemporain la menace d’une transformation en machine sans leur consentement.

~

En bref

Quand ils entendent « GN contemporain », certains grimacent à cause du peu d’attrait que la chose semble avoir… En apparence, car un esprit imaginatif et un peu tordu pourra vous trouver des challenges à la hauteur de vos espérances.

confminreqgniste

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*