En GN, allons plus loin que les clichés !

dummy-idee

Un nain doit-il forcément être désagréable avec tout le monde ? Un pirate doit-il être constamment ivre et/ou se comporter comme Jack Sparrow ? Consciemment ou non, par facilité ou pour se rassurer, il arrive que l’on répète en jeu des clichés éculés – vous avez bien lu – qui ont tendance à énerver légèrement les autres joueurs.

Il est l’heure de discuter des clichés que l’on voit trop souvent dans un GN

Un cliché, c’est quoi exactement ?

Le Centre National des Ressources Textuelles et Lexicales (CNRTL) définit un cliché comme une « idée banale exprimée dans des termes stéréotypés« . On n’est pas vraiment dans l’originalité quoi. Les clichés existent partout : dans la littérature, au cinéma, dans les jeux vidéos, en jeu de rôle… et en GN.

Cliché
Désolée pour les yeux !

En pratique, le cliché éculé – vous avez encore bien lu – donne ça dans notre loisir favori :

  • Le barbare que le moindre effort de réflexion met en rage,
  • Le paladin loyal- con bon,
  • L’elfe à moitié à poil,
  • Le nain rapiat et râleur.

Et bien d’autres encore. Ne mentez pas, vous en avez forcément croisé au moins une fois. Peut-être même que vous aussi avez véhiculé ces idées reçues en GN. C’est mal. Nous ne jugeons pas. Mais il faut avouer que ça énerve de voir débarquer de genre de personnage quand on s’évertue à construire un GN (pour les organisateurs) et/ou un roleplay soigné.

Pourquoi ça nous énerve ?

Afficher l'image d'origine

Quoi que vous fassiez, où que vous soyez, rien ne s’efface ils sont là. Ou presque hein, un miracle est toujours possible. Quel que soit l’univers dans lequel vous jouez, vous les croiserez sûrement. Et cette omniprésence crée une sorte de lassitude chez le gniste et c’est sûrement l’une des principales raisons de son énervement. GN après GN, assister au même spectacle a de quoi lasser le plus patient des joueurs, PNJ ou organisateur. Après… on peut s’en amuser et les prendre à leur propre jeu – gentiment hein – mais ça finit toujours par devenir ennuyant.

Après, cet énervement dû au cliché tient au principe même de celui-ci : sa répétition à l’infini, ou presque. Bon, il peut y avoir quelques variables en fonction des particularités du background, béni soit-il. Avec un peu de chance, le joueur, débutant, en tiendra scrupuleusement compte et introduira quelques variantes dans la mise en oeuvre du cliché de son personnage. Ou alors il n’en aura rien à faire et c’est pas de chance.

Dans la même veine de la répétition, on doit évoquer les sources d’inspiration qui sont au final les mêmes. Un exemple ? Le Donjon de Naheulbeuk pour l’univers med-fan : c’est notamment à lui que l’on doit le barbare brutal et le nain chiant – entre autres. Après, ça reste drôle hein, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit.

Et puis… faut bien l’avouer, on est tous passés par là au début, à tenter de se construire un personnage à partir de ce que l’on connaît du sujet. Ah,folle jeunesse ! Et même si l’expérience aidant, nous avons réussi à passer outre ces clichés, faut dire que voir un jeune gniste s’y complaire vous renvoie inéluctablement en arrière, peut-être vers des souvenirs un peu douloureux rétrospectivement.

Vers l’infini et au-delà !

vers-le-gn-et-au-dela

Surtout au-delà dans le cas des clichés. Si la mission de débarrasser tous les GN des clichés semble impossible*, on peut au moins aider les joueurs débutants à les dépasser. On l’a tous été et vous savez combien bénéficier de conseils et d’astuces peut s’avérer indispensable lorsqu’on commence une activité.

Autre élément important : la curiosité. Fureter sur internet pour trouver des conseils, de nouvelles lectures, des blogs fourmillant de précieuses astuces… Et puis il ne faut pas hésiter à discuter avec d’autres gnistes, de votre groupe ou d’ailleurs. C’est en échangeant à propos de vos rôles respectifs que vous pourrez peut-être être touché par la Grâce : l’association d’idées qui fera de votre interprétation un roleplay 100% garanti sans cliché.

*autant essayer de vider la mer avec une petite cuillère trouée

Et si vous avez des amis qui se mettent au GN, traitez le problème à la source, prenez-les en main !

2 commentaires à propos de “En GN, allons plus loin que les clichés !”

  1. Rétroliens : [Top] La crème de la crème des personnages-clichés...en med-fan - Boîte à GN

  2. Rétroliens : Comment jouer un alignement en GN ? - Boîte à GN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*