Ces choses qu’on fait en jeu de rôle mais moins en GN…

top

Parce que bien installé derrière une table, boisson et nourriture à portée de main, c’est facile de s’imaginer vivre des aventures extraordinaires et pousser son personnage de jeu de rôle à accomplir des tours de force.

Mais quand le moment est venu de faire la même chose en GN, y’a plus personne !

Chercher la bagarre

Sans doute l’action la plus commune dans une partie de jeu de rôle. On arrive dans un endroit, quelqu’un regarde mal un personnage qui s’est levé de mauvais poil et c’est la baston. Parfois, il arrive qu’un joueur un peu « chaud » cherche des crosses à un PNJ plus fort que lui. Faut dire qu’il ne l’a pas réellement en face, le gros costaud et ses copains sont derrière en mode on est pas tous seuls.

marmotte fight
Quand un combat est épique juste dans la tête des combattants.

En GN par contre, c’est plus délicat. Le PNJ ou celui avec lequel vous souhaitez échanger quelques coups – pas de boisson, hein – est en face de vous, votre vous physique. Et vous prendrez directement les coups. Alors forcément, ça fait réfléchir. Et sauf si on fait partie d’un groupe important, on privilégie cette étrange technique appelée diplomatie, en laissant les armes au fourreau. Sauf si vous aimez particulièrement la baston hein.

Les exploits physiques

L’agile et svelte halfelin capable de dérober aisément le moindre trésor sur un passant, le demi-orque capable de soulever pratiquement n’importe qui ou encore l’elfe qui défie les lois de la gravité. Autant de choses que l’on effectue avec plus ou moins de facilité via son personnage de jeu de rôle, sauf talent particulier – pour le vol en tout cas.

En GN… dur dur de faire la même chose. Faut dire que nous sommes « un peu » limités par nos capacités physiques. Et que les compétences des personnages de jdr… appartiennent aux personnages de jdr. Alors on fait du mieux qu’on peut et c’est très bien comme ça. N’empêche que ça fait pas mal relativiser ce que l’on considère comme « normal » en jeu de rôle et qui le devient beaucoup moins en GN.

*Ouais bon. Je sais qu’il peut toujours y avoir un champion olympique d’escalade ou de fléchettes en GN hein.

Les exploits charismatiques

Charmer un PNJ ou utiliser sa compétence bluff à outrance nécessite juste un peu de chance aux dés si votre MJ est sympa. Ou encore déclamer un pamphlet acide envers l’autorité locale sur la place publique. Ça déchire quand on en parle, c’est sûr. Souvent Parfois, on n’a même pas besoin du roleplay car le MJ nous l’épargne.

Afficher l'image d'origine

Et quand on se retrouve face à d’autres joueurs qui ont totalement investi leur personnage, comment fait-on ? Eh bien on retrousse ses manches et on essaie ! Je n’irai pas jusqu’à dire que tout est totalement foireux, mais effectivement, c’est en faisant des erreurs qu’on apprend. Et ça vaut aussi pour les tentatives de bluff et autres essais charismatiques.

Les tours de garde

Dans une partie de jeu de rôle, le danger est partout, y compris dans vos chaussures si vous n’y prenez pas garde – une piqûre de scorpion est si vite arrivée… Sans compter les nombreux ennemis qui attaqueront au moindre moment de répit. Alors, les joueurs de la compagnie instaurent souvent des tours de garde, histoire d’assurer leur propre sécurité. Sans que cela pose de problème à personne.

Sur le papier, ça fait bien c’est sûr. En réalité par contre, duuuuur de rester éveillé une partie de la nuit alors que les autres dorment comme des bienheureux. Heureusement, vos opposants se mettent souvent hors-service pour la nuit. Trop d’alcool ou d’activité ont eu raison de la vaillance de tout un chacun. Bon si vous tombez sur des moines Shaolin, je peux plus rien pour vous et votre personnage.

Vos ennemis lorsqu’il voient votre camp sans aucun garde.

Grosse différence hein, entre les situations où tout se joue sur un lancer de dé et où il faut tout mettre en oeuvre soi-même « IRL ». Mais c’est un challenge qui ne fait peur à aucun Gniste. Et sortir de sa zone de confort, ça fait parfois du bien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*