Le GN : composition ultime d’un jeu parfait

illu-secret

C’est rare que tout soit parfait dans un GN. Parfois l’organisation a des petits soucis de background et des immenses légers retards. Ou alors, ce sont les joueurs qui décident de ne pas être fairplay, de se blesser ou pire, de décommander. Les petits chenapans. Et pourtant… c’est tellement bien quand tout va comme sur des roulettes et qu’on passe un excellent moment sans temps-mort ni prise de tête. Quoi, c’est permis de rêver !

Passons en revue ces éléments qui composent le GN parfait

Roleplay… Roleplay everywhere…

Quoi, ça vous semble con ? Vous n’avez qu’à compter le nombre de joueurs qui accordent davantage d’intérêt aux chiffres qu’à leur manière d’incarner le personnage. Heureusement, l’équilibre finit souvent par se rétablir de lui-même. Mais dans un GN parfait, tout ne serait que roleplay du coup d’envoi du jeu jusqu’à la toute fin, y compris dans le campement.

gazinière gn
Ok donc ça, vous oubliez !

Et imaginez les background de folie que l’on aurait en notre possession ! Ils permettent des interactions avec de nombreux personnages, sont – dans l’idéal – adaptés aux envies de jeu de chaque personne et prévoient des costumes de dingue. Ah…

~

De bons joueurs

Rangez vos fourches et vos torches, les débutants sont inclus dans la catégorie. Ce qu’il faut entendre ici par « bons joueurs », c’est les personnes qui sont fairplay. C’est à dire qui acceptent qu’il puisse arriver des choses parfois pas cool à leur personnage, qui respectent les règles. Et surtout… qui acceptent que celui qu’ils incarnent puisse mourir. Parce que la mort fait partie de la vie, et surtout parce que c’est un jeu ! De toute manière, ils auront une fin glorieuse puisque tout le monde joue le jeu !

Vous savez maintenant comment on différencie un bon gniste d’un mauvais gniste. Attention, c’est pas comme pour les chasseurs.

~

De l’action

De tôt le matin à tard le soir, il faut être actif. Y’a rien de pire que de participer à un jeu où on reste cantonné à attendre. En plus, vous savez comme moi que l’attente en GN peut parfois durer loooongtemps. Moments de tension, rituel à accomplir, attaque à repousser, tout est bon pour fournir du jeu – et donc de l’occupation – aux joueurs. Même de la cueillette et de la fabrication de jolies couronnes de fleurs si vous voulez ! De toute façon, les joueurs n’auront pas le choix !

montre-temps-gn

Attention, proposer de l’action aux joueurs ne signifie pas non plus qu’ils doivent parcourir le terrain de long en large ou les faire tourner en bourrique à travers une quête sans queue ni tête. Dans l’idéal – puisque c’est le sujet de l’article – le scénario doit être suffisamment fourni pour éviter l’ennui et donner aux joueurs de quoi bouger et se creuser la tête, mais aussi être assez rythmé pour éviter les temps morts dans le jeu !

~

Des émotions…

…fortes tant qu’à faire !

Penny wise
Bouh.

Je pense que le pire avec l’ennui et les mauvais joueurs (on ne parle pas des débutants, vous l’aurez compris), c’est le manque d’émotions dans un jeu. Un GN doit être une sortie de sa zone de confort et un moyen d’expérimentation de choses nouvelles. Et je pense que ça peut passer par les émotions. Ressentir de la tristesse pour un personnage, de la jalousie, de la colère, une immense joie… Bref, tout un panel de sensations grâces auxquelles on garde des souvenirs mémorables.

~

Du combat

Parce qu’au bout d’un moment, faut bien se défouler après de nombreuses discussions interminables tractations. Rien de tel qu’un combat. Après, je vous laisse le soin de décider du format de la confrontation : embuscade, bataille rangée, duel au petit jour… Tant qu’on peut gaiement se taper dessus entre amis…

fun-for-larpers

Ça tombe sous le sens, mais bien entendu les combats seront fairplay, ce qui signifie pas de coups trop forts ni répétés – les fameux coups mitraillette – et des joueurs qui acceptent d’être vaincus.

Parmi tant d’autres bien entendu. Parce qu’après tout, ça ne fait pas de mal de rêver un peu, quel sont les éléments qui composent votre GN parfait ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*