Pourquoi les GN post-apo sont particulièrement cool

dummy-idee

Je vous entends d’ici : « Pourquoi tu dis ça ? TOUS les types de GN sont cool ! » Et vous aurez raison : ils le sont tous. Néanmoins… j’avoue avoir une petite préférence pour les univers post-apo. Ils possèdent quelques petits atouts soyeux et qui font la différence. Il est maintenant temps d’évoquer…

Ces petits trucs à part des GN post-apo !

Pour les univers, y’a qu’à choisir

Par définition, le post-apo représente un contexte survenant après un cataclysme ou une apocalypse comme vous l’aurez peut-être remarqué. Or, absolument rien n’indique que l’univers dans lequel se déroule le GN doit être contemporain. C’est un peu comme pour l’uchronie, y’en a pour tous les goûts. D’ailleurs, le post-apo peut partir de là ! Une seule limite, votre imagination… Enfin celle des organisateurs !

À partir de là, y’a de quoi partir en « yolo » total se faire plaisir. Après ne venez pas vous plaindre si vous mourrez face à un mutant armé juste d’une arme blanche parce que les fusils à pompe n’ont pas été inventés au Moyen Âge !

Les costumes : ode à un joyeux mélange

Si vous êtes un Gniste avec plusieurs années de pratique derrière vous – bonne ou mauvaise, là n’est pas la question – il est possible que vous ayez beaucoup de costumes pour parer à toutes les folies des orgas les éventualités.

On peut tout imaginer concernant les nécessités de costumes : médiéval avec des instruments modernes, anticipation avec un système de magie… Et leur cortège de détails appartenant aux différentes époques.

J’sais pas pour vous, mais mélanger les périodes historiques (ou futuristes) peut être un véritable défi à relever et aboutir, avec un peu d’imagination, à un résultat vraiment magnifique !

6518814801e07b13b8209160a8ac1548

Et dans le cas du post-apo classique – comprenez qui se déroule dans une période contemporaine ou presque à la nôtre, c’est presque plus facile : de vieilles affaires de randonnée, des nerfs et/ou des armes de latex qui vont bien. La bonne excuse ! Faut recycler après tout !

De l’action !

Pas le temps de s’ennuyer. Trouver à manger, se barricader, tuer les premiers péons qui passent ses ennemis à vue… Autant d’activités champêtres et sportives qui vous donneront des joues roses et du sueurs froides.

Et n’espérez pas vous reposer la nuit, c’est l’heure où les pires abominations sorties de l’imaginaire des organisateurs sortiront du pc orga de leur antre pour venir vous manger les orteils et plus si affinités.

De toute façon, vous savez bien ce qu’on dit…

telechargement-1

Des émotions très très très* fortes

Rester tapi en croisant les doigts et d’autres organes de votre choix pour que personne ne vous surprenne. Ramper dans le noir pour espérer survivre à la horde de mutants qui stationne pile sur votre chemin. Autant d’expériences qui vous prennent aux tripes. À coup sûr, ceux qui les ont vécu savent de quoi je parle.

On apprend à connaître nos propres limites, ce à quoi on peut être confronté dans des situations parfois très réalistes. En tout cas, on se prend facilement au jeu croyez-moi.

*très très très très très très…

Et plein d’ennemis aussi

Question ennemis, ce sont souvent les zombis et autres abominations mutantes qui tiennent le haut de l’affiche. Ces créatures qui perdent des bouts de chair ou des membres à tour de bras. Et en GN, bah ça ne change pas, particulièrement dans le post-apo. Y’en a marre des gens qui n’ont pas su se cacher à temps quand les sirènes annonçant la catastrophe ont retenti. Non mais. Et après, ils viennent essayer de nous voler notre travail et nous piquer nos allocs nous contaminer.

Ce qu’on oublie trop souvent dans ce genre d’univers, c’est que comme nous le disait un joyeux drille de philosophe, « l’Homme est un loup pour l’Homme ». Et dans un univers post-apocalyptique, les groupes rivaux sont souvent bien plus dangereux qu’un monstre écervelé et esseulé. Bon, si une horde de monstres écervelés vous poursuit, barrez-vous quand même hein.

Avant de donner tes conseils, teste-les

On l’a tous fait : confortablement assis dans son canapé, on râle sur les héros d’une série survivaliste en milieu zombie parce que leurs comportements nous semblent aberrants. M’ouais… pourquoi pas. Seulement, qui sait comment on réagirait si on se retrouvait dans un tel monde, seulement armé d’un couteau et pour les hommes de leur attribut viril ? Laisse-moi rire.

Alors la prochaine fois, va tester tes conseils dans un GN qui offre des conditions de test presque réelles. Et si tu ne meurs pas durant la première demie-heure, on verra.

Après, c’est vrai qu’ils ont souvent des réflexes qui mettent le doute sur leur possession d’un instinct de survie en état de marche… Mais c’est pas le sujet bon sang !

Si vous aussi vous aimez les post-apo et que vous avez d’autres raisons de les trouver cool, direction la section commentaires !

confminreqgniste
Pour le plaisir.

Une réponse à “Pourquoi les GN post-apo sont particulièrement cool”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*