Un GN dans le froid

winter has come

L’an dernier, nous avions parlé de ce que peut bien faire un gniste lorsque vient l’hiver. En ce moment, la température est plutôt maussade et vous savez comme moi que cela ne nous empêche pas de pratiquer le GN. La question est donc :

Comment survivre à un GN dans le froid ?

On se couvre !

Déjà qu’on ne le fait pas en été, on ne va pas commencer à se promener à poil en hiver ! Durant un GN par ce temps, il importe de se tenir chaud. Et donc d’adapter son costume aux rigueurs de la saison. Déjà, on multiplie les couches, comme un oignon pour se tenir chaud et on profite de ces superpositions pour mettre des vêtements conçus pour cela : Damart et Décathlon sont des pros dans le domaine, autant en profiter !

Shrek oignon
Et les gnistes… sont des ogres donc !

Et si jamais on n’a pas la chance de jouer dans un univers très contemporain – voire carrément médiéval ? Alors il faut privilégier les tissus épais comme le coton ou la laine. Pensez aussi aux doublures si vous en avez la possibilité. Un peu de polaire pour se tenir chaud, ça fait du bien. Puis c’est doux. Il faut penser à privilégier les tissus qui laissent moins passer le vent. Et n’oubliez pas qu’il faut aussi utiliser ces tissus épais pour couvrir les extrémités. Donc, on n’oublie pas les gants, le chapeau et les chaussettes à foison.

Enchaînement logique, les chaussures. Celles-ci devront être imperméables pour résister à la pluie, la boue et la neige. Cela évitera les « plic ploc » désagréables durant vos missions d’infiltration.

Singing in the rain
Il doit sûrement avoir des chaussures bien imperméabilisées lui.

#Conseils

  • On se couvre, y compris les extrémités
  • On ne dort pas avec ses chaussettes de la journée, jamais,
  • Si vos vêtements sont mouillés, ne dormez pas avec. Même si s’enrouler dans sa cape un peu humide puis dans son duvet est extrêmement tentant…

~

Le campement

Sauf s’il s’agit d’un jeu d’une journée, il faudra dormir durant ce GN par temps froid. Parfois même dans une tente. Bien sûr, on est isolé du sol grâce à la bâche, mais ça n’est pas suffisant pour dormir. Le froid réussira tout de même à passer et je peux vous garantir un réveil comme sorti du congélateur. Si en plus de ça vous vous êtes engueulés avec vos compagnons avant de dormir… La solution, isoler son couchage du sol à l’aide d’au moins une couverture, que vous dormiez sur un matelas ou un lit de camp.

tente-gn

Je vous étonne si je vous conseille de vérifier quelle température votre sac de couchage peut vous permettre de supporter ? Bah oui, ça peut paraître con, mais il faut y penser. Et comme je suis là pour donner aussi les conseils qui tombent sous le sens… Et bien entendu, rien ne vous empêche d’emporter une ou plusieurs couvertures surnuméraires si vous avez peur que l’on vous confonde avec un glaçon une fois le petit matin venu.

14593357_10211102145136444_1616605999_n

Sauf si vous avez une tente adaptée, évitez de faire chauffer quoi que ce soit de type bougie, brasero, élément au gaz… Bref, qui risque de foutre le feu quoi. Si au moment de rouler la viande dans le torchon*, vous avez encore froid malgré les précautions prises, pensez aux petites chaufferettes vendues à l’origine pour les poches mais qu’il est tout à fait envisageable de glisser avec vous dans le sac de couchage.

*image très parlante pour évoquer le fait d’aller se coucher

#Conseils

  • On s’isole du froid,
  • On se couvre bien
  • On ne met rien qui risque d’allumer un feu de joie involontaire dans la tente.

~

Manger/boire…et bouger !

Le nerf de la guerre, ou presque. En tout cas, ce qui nous permettra de ne pas tomber en hypoglycémie. Et accumuler des calories durant le GN, c’est important, car on en brûle avec le froid. Manger des repas qui tiennent au corps, chauds de préférence, c’est tout de suite plus agréable qu’une salade.

Si le jeu le permet, essayez de passer une grande partie de votre temps en intérieur. Et n’essayez pas de me faire croire que rester un peu à la taverne un vin chaud à la main vous déplaît vraiment s’il pleut à torrent dehors. Après, il ne faut pas que ça vous empêche de jouer, vous avez dû créer un costume adapté au froid normalement. Et si vous ne le pouvez pas forcément, alors essayez de bouger, de ne pas rester statique.

Et pour terminer… la boisson. De préférence de l’eau ou des boissons chaudes, car l’alcool procure une fausse sensation de chaleur. Alors on oublie l’excuse du rhum ou de la vodka « pour se réchauffer ».

~

Après, peut-être êtes-vous un pro des GN par temps froid ou tout simplement un randonneur habitué à dormir quelque soit le temps. Il est aussi possible que je n’ai pas pensé à tout, pauvre humaine imparfaite que je suis. Alors, si d’aventure vous souhaitez ajouter votre grain de sel et partager votre expérience, n’hésitez pas à le faire dans les commentaires !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*