L’organisateur, cette étrangeté

On peut le dire. Sans organisateur, aucun GN ne se ferait. Sans joueur non plus. Mais arrêtez de tirer la couverture à vous. Pas de règles, pas de système de jeu, souvent pas de personnages ni d’intrigue. RIEN. Bref, heureusement qu’ils sont là. Mais en y réfléchissant bien, ils sont auréolés de mystère, car ceux qui n’ont jamais été orga ne savent pas bien ce que cela implique.

Il est l’heure d’étudier de manière empirique* cet être énigmatique.

*Ça veut dire qu’on va se baser sur les qu’en dira-t-on dans ce cas.

L’organisateur… vu par les joueurs

#Sujets de l’étude

Nous, pauvres béotiens qui n’avons pas accès aux arcanes de l’organisation. Nous qui sommes soumis à leur incommensurable pouvoir lors des jeux qu’ils mettent en place. C’est vrai quoi. Toute inscription induit en quelque sorte une allégeance certaine à leur autorité, aussi bancale puisse-t-elle être parfois.

#Des êtres à part

Inconnus
La vidéo, c’est par là !

Les orgas sont détenteurs de secrets fabuleux. Ils connaissent l’avenir – dans le jeu du moins – et savent faire apparaître des créatures merveilleuses ou horrifiques lors de scènes dont le moindre détail est prévu et orchestré. Ils rédigent patiemment nos backgrounds et sont là pour répondre à nos questions les plus fébriles.

Ou alors…

Ils sont désorganisés au possible, ne savent ni collaborer, ni s’entendre ni communiquer avec leurs collègues. Et cela crée une pagaille indescriptible à la moindre question du joueur sur son personnage ou durant le jeu. Ou alors, ils vous disent de vous d’aller mourir d’attendre une solution de leur part. « Je vais voir ce que je peux faire, j’arrive ! ».

Mais bien souvent, les organisateurs sont débordés. Ils courent partout pour résoudre moult problèmes, ce jour et nuit. Parce que dormir, c’est pour les faibles, ils possèdent une résistance accrue au sommeil. Sans compter leur addiction à l’adrénaline et la caféine. Interrogez-les, y’a que ça de vrai.

telechargement-1

L’organisateur vu… par les PNJ

#Sujets de l’étude

Mais si, les PNJ, ces personnages inscrits dans le scénario et dont le rôle est multiple. Apprendre des compétences aux joueurs, leur divulguer des informations, leur mettre sur la tronche… Vous savez, ces soigneurs qui vous demanderont d’aller cueillir des fleurs ou ce maître d’armes qui vous enjoindra d’aller défaire quelques ennemis avant de vous délivrer la précieuse connaissance indispensable à votre personnage.

#Entre chef et camarade

Les PNJ sont en quelque sorte le moyen que possèdent les organisateurs pour transmettre information et fournir du jeu… bah aux joueurs ! Qu’ils possèdent un rôle fixe ou au contraire qu’ils soient volants*, leur rôle est d’interagir avec eux, avec des mots ou des armes d’ailleurs.

Alors, ils s’adaptent aux consignes des organisateurs et aux aléas du jeu. Parfois, un organisateur endosse le rôle d’un PNJ le temps d’une scène. Les liens entre les deux sont donc très proches. Comment ça j’enfonce une porte ouverte ?

*ça signifie qu’ils incarnent de nombreux rôles hein. Pas qu’ils peuvent s’envoler. Je préfère préciser, au cas où certains se… sentiraient pousser des ailes à l’idée d’incarner un PNJ volant. Vous l’avez ?

L’organisateur… vu par les autres organisateurs

#Sujets de l’étude

Les organisateurs eux-mêmes, quelle question !

#Camarades d’infortune ou complices ?

On pourrait dire que le mystère reste entier, puisque nous ne savons pas exactement ce qui se trame dans les réunions d’organisateurs, entre deux verres de bière et des tranches de saucisson…

Mais, à la Boîte à GN, il faut aller plus loin. Aussi, faisons marcher notre imagination.

Du point de vue de l’organisateur épuisé et dépassé par son événement, on peut imaginer qu’il voit ses collaborateurs et tous ceux qui se cachent derrière un GN comme des compagnons d’infortune et de galère. Ils savent reconnaître entre eux les signes distinctifs de leur condition : yeux qui semblent partir en vacances tellement ils sont entourés par les valises, teint proche de celui d’un macchabée, vêtements qui tiennent debout tous seuls tellement ils ont été portés. Quand ils se rencontrent… ils ne peuvent s’empêcher d’échanger à propos de cette activité… Mais ne croyez pas qu’ils comparent leurs hauts-faits : ils échangent sur leur infortune.

Ou alors

Ils complotent, c’est l’autre solution. Ensemble, ils évoquent leurs méfaits passés, s’échangent les nouvelles de leur guilde secrète d’organisateurs. Ils scellent des pactes avec le Diable pour créer de nouveaux jeux et préparent moult surprises à leurs futurs joueurs. Si vous testez de nouvelles façons de jouer, c’est parce qu’en amont, par une nuit brumeuse d’hiver (pour le décorum), deux organisateurs ont échangé leur expérience au cours d’une rencontre fortement arrosée de bière forte.

Et aussi !

Une légende raconte que les organisateurs ne seraient pas nés ainsi. Certains d’entre eux étaient auparavant des joueurs qui ont eux aussi eu envie de voir ce qui pouvait bien se cacher derrière un GN.

Peut-être en connaissez-vous. Peut-être même allez-vous devenir organisateur un jour. Qui sait ? Après tout, c’est une expérience à tenter !

3 commentaires à propos de “L’organisateur, cette étrangeté

  1. Rétroliens : Pourquoi les GN post-apo sont particulièrement cool - Boîte à GN

  2. Rétroliens : Ils en ont gros ! Ce qui énerve les organisateurs - Boîte à GN

  3. Rétroliens : [Top] Les idées reçues sur les orgas de GN : vérité ou illusions ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*