Ingrédients pour une compagnie de GN réussie

illu-secret

Aller en GN tout seul, ça peut avoir ses avantages. Exit les bagages des autres et les co-voit’ carrément relou, comme disent les jeunes. Vous faites ce que vous voulez, quand vous voulez ! Oui mais… un peu de compagnie, c’est toujours une bonne chose. Et puis, y’a beaucoup d’avantages à être accompagné, en jeu, comme hors-jeu. Encore faut-il que l’entente soit bonne. Sinon, ça risque d’être un peu difficile. Besoin de conseils ?

Voici quelques éléments indispensables à un groupe soudé et qui déchire !

Que les choses soient claires

Une bonne entente, ça passe souvent par une mise au point, histoire que tout le monde soit sur la même longueur d’ondes. Pas question de se retrouver le jour J et qu’il manque quelque chose sous prétexte qu’untel n’a pas compris (mais bien sûr) qu’il devait ramener la tente commune ou la bouffe. Donc, pour éviter les « bah t’avais qu’à être plus clair » et être sûr que chacun paiera sa part, le mieux est de se réunir et de créer des documents partagés reprenant les missions de chacun. N’en déplaise à certains, big up à Google drive et/ou Trello pour ça ! La discussion, c’est la clé !

La clé !

~

Des personnages aux compétences complémentaires

En GN, les joueurs sont souvent confrontés à des situations variées qu’il est souvent impossible de prévoir lorsque les fiches de personnages sont remplies. Vous le sentez venir, mon gros argument ? Une compagnie efficace prendra soin de posséder un éventail assez large de compétences et/ou de types de personnages pour parer à toutes les éventualités. Dans l’idéal :

Ouais, en plus PILE certains archétypes déjà cités dans le blog. La vie est bien faite n’est-ce pas ? 🙂

compagnie de l'anneau
Si EUX n’étaient pas complémentaires… Je sais pas c’qui vous faut !

~

Un rôle pour chacun, chacun son rôle

De préférence, suite à une décision résultant d’une attribution durant laquelle chacun a pu obtenir la place qu’il souhaitait dans la compagnie. Faut dire qu’envoyer au poste de combattant au corps à corps quelqu’un qui s’imaginait plus en rôdeur ténébreux, c’est pas cool. Surtout s’il n’était pas emballé.

Alors sauf si vous n’avez vraiment pas de chance et que chacun se voit au même poste, il est toujours possible de moduler votre groupe pour que celui-ci soit équilibré. Faut quand même que chacun s’éclate après tout !

Grumpy cat don't say yes
Quand on me propose un rôle qui me convient pas du tout, malgré tout ce qu’on peut en dire.

~

Un roleplay et des costumes pour les lier tous

Être complémentaire avec ses copains question compétences c’est cool. Mais le mieux, c’est d’être un peu raccord, selon ce que vous permet le GN. Votre compagnie pourra avoir un background, des us et coutumes, des noms et expressions qui lui sont propres. Le must ? Un élément distinctif dans le costume, voire un costume entier montrant votre appartenance à cette compagnie. Avouez que ça en jette quand on en croise en GN !

Après, tout dépend des moyens des membres de la compagnie évidemment.

~

Un campement qui déchire !

Vous avez un roleplay, une tenue bien à vous, des joueurs aux compétences complémentaires. En jeu, vous avez tout pour être les boss du game ! Mais il faut penser à tout, notamment à cet endroit dans lequel vous passerez quelques heures : le campement. Plus qu’un feu de camp qu’entourent des tentes, il peut être un moteur central de votre jeu. Alors autant profiter que vous êtes nombreux dans votre compagnie pour faire les choses comme il faut et tout faire pour que l’on se rappelle aussi de votre campement !

 

tente-gn

 

Avec tout ça, hors de question de foirer votre compagnie ! Et si jamais vous êtes déjà membre de l’une d’entre elles, faites-nous part de votre expérience dans les commentaires ! C’est toujours chouette !

confminreqgniste

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*