Le départ pour un GN : comment s’en sortir ?

Vers le GN et au-delà !

Il paraît que partir, c’est mourir un peu. M’ouais… dans le cas des gnistes, partir, ça signifie surtout vivre de nouvelles aventures dans la peau d’un personnage, connu ou non. Toutes les affaires sont prêtes et ont été vérifiées, ne reste plus qu’à effectuer les dernières vérifications d’usages avant le départ.

Quelques pistes à suivre pour ne pas perdre un temps précieux…

…et surtout conserver votre santé mentale !

C’est inévitable. Qui dit GN dit préparation plus ou moins sérieuse des affaires nécessaires – avec souvent de nombreux oublis plus ou moins énervants. Mais s’il n’y avait que la préparation… ça serait pas drôle ! Bah oui,  votre stuff et vous-même n’allez pas vous téléporter (les fans de med-fan diront vous matérialiser) directement sur le lieu du GN. Il faut donc prévoir les étapes intermédiaires : le chargement et le transport.

 Le rangement, c’est maintenant !

Parce que mine de rien, empaqueter correctement et intelligemment ses affaires peut posséder de menus avantages. Ne pas perdre deux heures à chercher le maillet pour la tente et le retrouver parmi vos vêtements, vicieusement enroulé dans une cape par exemple. À moins d’être la réincarnation de Merlin dans le film Disney éponyme – ou un déménageur professionnel, au choix – une méthode utile est de créer des sacs thématiques : un pour les affaires de toilettes, un pour les accessoires (si vous en avez vraiment beaucoup), un pour les costumes, un pour la bouffe… Bref, vous voyez ce dont je veux parler.

Rangement de Merlin
Avouez, ça serait parfait.

Deux techniques d’offrent ici à vous. Ranger vos affaires dans des sacs ou dans des boîtes. Personnellement, j’utilise ces deux modes de rangement :

  • Les sacs pour les costumes et autres éléments spécifiques à ce GN – un sac de voyage fait parfaitement l’affaire,
  • Les boîtes pour les objets utilisés à chaque fois, notamment pour la partie technique.

Mais ranger ses affaires dans les sacs et/ou les boîtes idoines n’est que la première étape du travail. Il faut ensuite les ranger dans le coffre. Une partie de Tetris s’engage alors (si vous trouvez une meilleure image, contactez-moi svp) avec une mission : que tout rentre.

Ça passera j'te dis !
Si t’y crois, ça passera. Ça passera j’te dis !

Petite piqûre de rappel qui ne fait jamais de mal : les sacs les plus lourds et volumineux d’abord. Ensuite, on comble les trous comme on peut. De toute manière, si le rangement du coffre part bien au début, il y a toujours un moment où ça ressemble toujours à la même chose : un amas de bric et de broc. Avec au moins un sachet plastique qui donne à votre coffre une petite touche SDF « la route est ton destin ».

Enfin, pensez à garder à portée de main un sac contenant tous les papiers et instruments dont vous pourriez avoir besoin durant le trajet. Je les connais, les arguments qui disent que « les papiers sont dans le sac des costumes parce que c’est logique et que de toute façon, ce sac sera carrément accessible y’aura qu’à les chopper ». Bah ça marche jamais. Il sera surtout tout au fond du sac et au fin fond du gouffre coffre.

Qui entretient son véhicule va loin…

De manière générale, il faut entretenir son véhicule pour lui assurer une longue durabilité. Et si vous voulez vous rendre sur votre GN en toute sécurité, un petit check-up du véhicule s’impose quelques jours avant le départ. Vérifiez quelques points capitaux :

  • Les freins
  • L’éclairage
  • Les différents niveaux d’huile
  • L’état et le gonflage des pneus.

Ce n’est pas obligatoire bien sûr, mais vous avouerez qu’il est toujours plus agréable d’arriver à l’heure au GN après une route tranquille plutôt que de rester coincé sur une aire d’autoroute à attendre la dépanneuse. Ça risque de réduire substantiellement votre durée de jeu en plus.

Chacun sa route, chacun son chemin

Et autant choisir le bon, non ? La veille du départ, enregistrez votre route sur votre smartphone/votre GPS pour n’avoir plus qu’à la sélectionner le jour J. Votre GN se situe exactement au milieu de nulle-part et ne prévoit pas d’adresse précise ? Votre GPS a décidé de bouder ? Pas de problème, arrivez à bon port avec les coordonnées satellites ! Il vous suffit de vous rendre sur un site dans ce genre-là et de récupérer les données qui vont bien.

Et puis, prenez une carte papier aussi. Ça pourrait bien vous sortir du pétrin, croyez-moi ! Les plus angoissés de la vie prévoyants pourront même prendre une carte de la région, histoire d’être prêts à toutes les éventualités.

Et surtout en amont…

Bizarre de terminer par un conseil qu’il faut suivre avant même d’entamer le trajet non ? Pensez à vous entendre avec vos co-voitureurs sur le tarif du trajet que vous allez partager. Cela vous évitera tout malentendu et tout énervements de la part du conducteur qui, en plus de se taper la route – et d’arriver crevé au GN – n’aura pas à payer l’intégralité du plein d’essence et du péage. Bah oui les amis, la voiture ne roule pas à la gratitude.

Vous voilà prêts au départ pour le GN que vous attendez depuis plusieurs mois. Fini les trépignements, il est temps de prendre la route ! Conduisez prudemment* et amusez-vous bien !

*Un petit pense-bête au cas où…

Tu as aimé cet article ? Soutiens la Boîte à GN sur Tipeee.com !

Image annonce tipeee

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*