[Réflexion] GN, qu’as-tu fait de moi ?

11291844_10207073592225139_1312703069_n

C’est vrai quoi. Depuis que je pratique le jeu de rôle grandeur nature, je suis transformée. Je ne pense plus de la même manière, mes réactions sont différentes. On pourrait même dire : « Le GN m’a changer ».

Bref, je suis devenue un cas « à part ».

J’utilise mon imagination, comme une enfant

… au lieu de me concentrer sur de vrais loisirs ou sur les vrais questions de la vie. Et non, 42 n’en sera pas la réponse, bande de geeks mal léchés ! Je me réfugie dans un monde imaginaire pour échapper à la morosité et à la tristesse du quotidien, auquel je suis incapable de faire face.

Gn-ma-tuer

Alors qu’en fait…

Etre immergée dans un univers imaginaire ne concerne qu’une infime partie de mon quotidien. Bien sûr, m’évader le temps d’un week-end de ma vie de tous les jours et incarner un autre personnage fait du bien.

L’imagination quant à elle… Vaste sujet ! Ce qui est sûr, c’est qu’elle est toujours utile pour envisager d’autres manières de régler un problème, de créer de nouvelles choses… Il me serait difficile d’écrire de tels articles si l’imagination me faisait défaut…

 

Je suis devenue une experte en maniement des armes blanches

Les heures d’entraînement à l’épée et à l’arc ont fait de moi une réelle arme vivante. Je serais capable de manier une arme véritable et de causer des dégâts irréparables sur autrui si je le décidais. Hache, arme d’hast, coutelas, épée courte ou sabre, plus aucune arme n’a de secret pour moi. Je suis de taille à affronter n’importe quel maître d’arme au monde.

Alors qu’en fait…

Certes, je ne me débrouille pas trop mal avec une épée, qu’elle soit en mousse ou en métal. J’ai acquis quelques bonnes bases au fil du temps, mais je suis loin de maîtriser le sujet. Et encore plus loin de savoir manier toutes les armes possibles et imaginables. Bref, taper sur d’autres gnistes ne fait pas de vous un maître d’armes.

Afficher l'image d'origine

 

Et quelqu’un de violent aussi

L’envie de combat me démange. Souvent. Un regard un peu hostile, une légère bousculade et je passe à l’acte. Je ne m’arrête que lorsque ma fureur est apaisée. Donc, faites gaffe à vos commentaires.

Alors qu’en fait…

Pas plus que d’habitude.

 

Le GN m’a rendue sectaire et intolérante

Je ne reste qu’avec des personnes qui partagent cette passion avec moi. Les autres… j’ai trop de mal à les comprendre. Leurs vies doivent être tellement ennuyeuses sans fantaisie. Et leurs discussions ont tellement peu d’intérêt que je n’ai aucune envie de dialoguer avec eux.

Afficher l'image d'origine

Alors qu’en fait…

J’ai de très bons amis non-gnistes. Que voulez-vous, personne n’est parfait ! En dehors de ce loisir, j’ai d’autres passions et centres d’intérêt. Côtoyer d’autres cercles permet l’ouverture d’esprit et l’enrichissement mutuel des expériences.

Et au contraire, on croise énormément de profils différents durant un GN. Parfois même des personnes qu’on n’aurait sûrement jamais côtoyé en temps normal ! Tout n’est peut-être pas tout rose dans notre univers, mais on fait souvent de belles rencontres.

 

Je fais activement du prosélytisme via ce blog

Parce que non seulement je pratique cette activité, mais je partage des conseils, des articles sur le sujet, mais je vous invite fortement à pratiquer ce loisir. Je suis vraiment irrécupérable.

Et vous savez ce qui est le pire ?

Je ne regrette rien !

 

Si vous pensez que le GN a fait de vous quelqu’un de « différent », n’hésitez pas à laisser un commentaire et à partager ce loisir démoniaque qu’est le jeu de rôle grandeur nature. 

Et si vous êtes totalement convertis, n’hésitez pas à faire un petit don pour soutenir ce blog démoniaque !

2 commentaires à propos de “[Réflexion] GN, qu’as-tu fait de moi ?

  1. Allez, hop! J’ouvre!
    Perso, ça fait de moi quelqu’un de plus détendu au bureau…. et je crois que c’est tout! :p
    Prendre l’air, faire le c.. dans les bois pendant quelques jours, c’est vraiment top, ça détend mais ça ne me sert pas vraiment dans ma vie de tout les jours ni ne m’a vraiment rendu différent, parce que:
    – mon imagination, je l’avais avant de commencer le GN et c’est elle qui m’a amené à cette activité,
    – le maniement de l’arme blanche…. non, vraiment, soyons sérieux ! ^^
    – la violence? Ben non, je suis DETENDU! (mais franchement, tu vas arreter de me chauffer comme ça :p )
    – le prosélytisme…. ben oui, j’ai envie de voir comment réagiront mes amis dans un GN… donc, je propose.
    -ouaip, je sais, je parle pas du sectaire….. parce que cet argument est…. invalide.

    Bref, pour conclure, le GN, de mon avis, ne vous rend pas différent ou meilleur…. différent, on l’est tous à la base, meilleur, on le devient chaque jour ! 🙂

  2. J’aime beaucoup l’idée du « ce que je m’imagine, ou ce que l’on s’imagine » et le « en fait bof ». Je pense qu’il y a beaucoup de vrai! Le Gn ça nous change un peu, car ça nous permet de faire des choses qu’on ne ferait jamais dans la vie quotidienne. Plus que nous changer, je pense que ça alimente notre imaginaire et que c’est ça qui peut changer certaines choses, notamment des réflexions, des attitudes.
    Moi je pense que le Gn, ça ma surtout fait devenir un homme fauché (prenez ça dans le sens que vous voulez…).
    Merci pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*