[Personnage] L’érudit

Afficher l'image d'origine

Une compagnie composée uniquement de gros bourrins en GN, quel que soit l’univers, c’est compliqué. Surtout si votre mission/quête/divagation ludique (rayez la mention inutile) vous confronte à des énigmes ou pire, à de la diplomatie. Dur hein ? Il est donc important de ne pas faire comme les barabres de Naheulbeuk, garder un Ourdo le sage dans votre équipe.

Petit focus sur le personnage de l’érudit

Généralités

L’érudition et l’apprentissage des connaissances étaient au départ destinées, notamment au Moyen Âge, à la catégorie la plus aisée de la population. En Europe de l’Ouest en tout cas. On trouve bien quelques initiatives visant à instruire le peuple dans l’Antiquité, mais nous ne sommes pas là pour refaire l’histoire de l’éducation. Ce n’est qu’à la fin du XIXe siècle que le peuple a pu avoir un accès à l’école primaire de façon gratuite et laïque. Et obligatoire aussi.

C’est bien simple : au Moyen Âge, ceux qui en savaient le plus à l’époque étaient les prêtres. Ils connaissaient bien souvent les classiques antiques et se chargeaient de l’instruction de la noble jeunesse.

Érudition rime aussi avec science, ne l’oublions pas. Elle était enseignée au Moyen Âge parmi les sept arts libéraux* : grammaire, rhétorique, dialectique (trivium), arithmétique, musique, astronomie et géométrie (quadrivium). Telle était l’érudition à l’époque ! Complet, non ?

Gif prêtre Kaamelott
Eh oui, un peu comme lui !

*Un article un peu plus descriptif de ces enseignements pour ceux que cela intéresse.

Dans la littérature et la culture populaire

Cette idée de l’érudition complète en matière de domaines connus est tenace dans la littérature. Un exemple ? La figure de l’alchimiste, sorte d’érudit suprême qui, par son étude ininterrompue, arrivera à de véritables miracles.

Dans la littérature et le cinéma fantasy se déroulant dans un univers médiéval, l’érudit est souvent incarné par la figure du prêtre ou du magicien. Parfois du barde aussi qui possède souvent une connaissance pointue des histoires. Bien entendu, tout dépend de l’oeuvre.

Dans des univers fantastiques, post-apocalyptiques et/ou de science-fiction, la figure de l’érudition est incarnée par le scientifique parfois fou, mais souvent brillant. Ou tellement brillant qu’on le croit fou, vous voyez ?

Afficher l'image d'origine
Il est érudit après tout…

Quelle que soit l’époque, le schéma de ce personnage est sensiblement le même : il ne paie pas de mine, mais son aide peut s’avérer précieuse en temps de crise. C’est souvent lui qui sort le groupe d’un mauvais pas ou lui évite une situation encore pire que celle dans laquelle il se trouve actuellement. Je suis sûre que vous avez déjà croisé ce genre de personnage.

En JDR, ce rôle est souvent dévolu au même type de personnage, à savoir celui qui a le plus de « chance » de posséder une quelconque compétence de lecture. C’est rare de voir un berserk ouvrir un délicat et fragile in-quarto. Un peu comme si on demandait à un Cimmérien d’avoir de la délicatesse et du tact.

Et en GN ?

Vous avez peu de chance de tomber sur ce rôle tel que je vous l’ai présenté au dessus vu qu’il s’agit d’un archétype. On retrouve cependant parfois ce genre de personnage, qu’il s’agisse de joueurs ou de PNJ.

En tant que joueur :

Quel que soit l’univers proposé par les organisateurs, il y aura forcément un background plus ou moins fourni avec des mythes et des légendes, une Histoire, d’éventuelles lois à connaître (car Nul n’est sensé ignorer la loi !)… Et posséder un personnage dont le rôle est en partie dévolu à ce genre de tâche peut être très utile, surtout si votre quête vous fait passer par le Temple local et/ou qu’une énigme se présente à vous.

Souvent, les personnages-joueurs possèdent une base en lecture et en écriture. Mais certains GN imposent des limites à cette connaissance. J’ai bien dit souvent et certains hein, ce n’est pas un fait universel. Dans le cas où plusieurs personnes savent a priori écrire et lire de manière basique, rien ne dit qu’ils posséderont la/les compétence(s) suffisantes pour décrypter un mystère ancien empêchant le retour d’une entité horrifique sur Terre…

Dans le cadre d’une grande compagnie, l’érudit peut également faire office d’archiviste dans la mesure où il consigne par écrits tous les actes/les haut-faits de son groupe. Rôle capital quand on y réfléchit bien !

En tant que PNJ :

Vous pourrez le trouver au fond de la bibliothèque sur laquelle il règne sans partage (Ouk) ou trônant derrière un imposant bureau rempli de manuscrits et de paperasse diverse. Il pourra disposer de nombreuses informations relatives au scénario qui vous occupe… Soyez gentil avec lui, il n’aime pas qu’on le dérange dans son étude !

Ouk
Le bibliothécaire dans les Annales du Disque-Monde de Terry Pratchett

Scientifique, mathématicien, littéraire, il peut même version dans la religion ou l’occultisme ! Si jouer des PNJ est l’une de vos passions ou que vous aimez beaucoup ça, renseignez-vous, il y a forcément un tel rôle qui vous attend quelque part…

Accessoires indispensables

  • Une tenue ample pour le côté « sagesse »
  • Un bâton, on impressionne toujours plus avec un bâton. Safe, hein…
  • Un grimoire ou de quoi consigner vos notes
  • Une bonne mémoire
  • Des binocles ou des lunettes (selon l’univers)
  • Tous les accessoires dont vous pourriez avoir besoin pour bien incarner votre personnage.

Ça vous tente ? Bon, vous n’êtes pas obligé de ne faire que lire et écrire. Faudra bien taper de temps à autre… 🙂

3 commentaires à propos de “[Personnage] L’érudit”

  1. Rétroliens : [TOP] Les clichés sur les elfesBoîte à GN

  2. Rétroliens : Ingrédients pour une compagnie de GN réussieBoîte à GN

  3. Rétroliens : Ces traits de caractère que l'on retrouve en GN -

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*