[TOP] Ces choses qui occupent les gnistes en jeu

image

Vous savez maintenant ce qu’est un GN. Si vous prenez le blog en cours de route, je vous invite à démarrer par . Pour les autres, l’heure est aux révélations. Il est temps de dévoiler à la face du monde ce que le spoil nous cache depuis l’aube de la pratique gnistique. Le moment est venu de savoir…

Ce que font les gnistes en GN !

Je me suis un peu lâchée dans l’introduction, ça fait du bien et c’est rigolo. Passons en revue les éléments qui font un GN, ceux qui font que vous ne voyez pas le temps passer… ou presque.

1# Une quête bien compliquée

Qui vous tiendra en haleine jour et nuit durant tout le jeu de préférence. Tout (ou presque) est sujet à intrigue, mais il s’agit souvent des mêmes histoires :

  • La mort, la disparition ou l’enlèvement du chef de la ville (civil ou religieux), de sa famille ou d’un autre édile. Les joueurs se doivent alors de se ruer sur la piste des malfrats qui ont accompli ce forfait.
    Ce qu’il faut faire : trouver le malfrat et le pendre haut et court ! Ou le brûler, ou le raccourcir du haut, question de mode.
  • Un mal mystérieux qui s’est abattu sur l’endroit et seul un rituel complexe qui n’a pas été employé depuis un millénaire doit être déterré. Littéralement, sinon ce n’est pas drôle.
    Ce qu’il faut faire : accomplir ce fichu rituel ! On est élu ou on ne l’est pas… Façon de parler évidemment.
  • Un être démoniaque fait régner la terreur et/ou fait peser une malédiction sur l’endroit.
    Comment le résoudre : en appeler aux Dieux, il y a bien un grand-prêtre, un technomage ou un Avatar qui traîne sur la zone de jeu…
  • Une invasion de créatures. Zombies, orcs, zergs, que sais-je.
    Ce qu’il faut faire : poutrez-les tous !

Bien souvent, il s’agit d’un habile mélange de plusieurs de ces éléments, histoire d’opacifier un peu le scénario. Bien évidemment, il ne s’agit que de grandes caractéristiques, et celles-ci peuvent être adaptées à tous les univers, du steampunk au médiéval en passant par la science-fiction !

white walkers Jon snow ennemi
Ce type que vous allez adorer affronter. Seul. Avec juste votre petite épée mignonne. 🙂

2# Le barbecue/manger

Parce que quand l’appétit va tout va. Beaucoup de souvenirs mémorables se créent autour du repas. Et puis parfois, c’est l’occasion de conclure des avancées importantes sinon capitales dans le jeu.

Gras c'est la vie Karadoc
C’est pas moi qui le dis !

3# La taverne

Il fait tellement chaud, vous êtes en nage dans votre costume bien épais pour vous protéger du froid (quelle idée). Une bonne boisson bien rafraîchissante ne peut vous faire que du bien ! Alcoolisée ou non, je ne suis pas juge. Ne pas oublier que la taverne est un lieu privilégié pour faire des rencontres parfois inattendues qui pourront vous faire avancer dans vos objectifs. Gardez au moins un œil ouvert et l’oreille qui traîne, on ne sait jamais !

4#Les bagarres

Rien de tel pour se dérouiller ! Et puis qui n’a jamais joué les gros brase une arme entre les mains ? En toute sécurité bien entendu, je ne parle d’une attaque à armes réelles… Certains ne feront que se défendre, d’autres n’hésiteront pas à attaquer à la moindre menace… Toutes les excuses sont bonnes pour se battre : un saucisson magique, un sort jeté, un(e) promis(e) volé(e)…

5#Les négociations/pourparlers/discussions

Étape capitale de tout GN qui se respecte. En tant que jeu se pratiquant à plusieurs, des interactions sont inévitables… et parfois indispensables ! Ce n’est pas tout de taper, il faut savoir se défendre, argumenter et user de diplomatie ! Et non, Diplomatie ne doit pas uniquement être le nom de votre arme.

6#Mourir

Ou tenter de rester en vie par tous les moyens possibles, même les plus énervants. Voir cet article. Eh bien la mort fait partie des choses qui arrivent dans la vie. D’autant plus qu’il s’agit d’un jeu ! Pas comme si vous alliez mourir pour de vrai…

#7 Se demander où on a bien pu ranger ce truc

La tente, le campement… Au début, tout est bien net et bien rangé. Puis on rentre en coup de vent, on pose un objet, on en prend un autre qu’on finit par poser ailleurs sans le ranger. Et puis vient le moment où on a besoin de ce fameux petit objet négligemment posé quelque part. Qui n’a pas été rangé. Et parfois, ça peut être très long

#8 Marcher

Ou courir, c’est la même chose. Sans cesse en déplacement, par tous les temps et tous les terrains. Vous n’arrêterez pas. Souvent, vos petons seront votre unique moyen de transport ! Et il se peut que vous ayez mal aux pieds. Ah non, c’est sûr en fait.

Le GN est une activité dans laquelle on a (normalement) pas le temps de s’ennuyer. Les activités peuvent être nombreuses et variées et il s’agit ici d’un petit échantillon de ce qu’on peut faire en jeu.

Je suis sûre que vous avez d’autres idées en tête, n’hésitez pas à m’en faire part dans les commentaires !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*