Les mass larps, des GN pas comme les autres

11304097_10207073920153337_1651891035_n

Des milliers de joueurs qui s’affrontent, parlementent, trinquent et complotent en un même lieu durant plusieurs jours. Peut-être avez-vous déjà connu cela. Peut-être y avez vous-même participé… Il s’agit des mass larp.

#Cékoi un mass larp ?

Ce terme signifie simplement GN de masse. On parle d’un mass larp et non plus d’un GN lorsque le nombre de participant dépasse les 200 personnes pour les plus « petits » d’entre eux. Et cela peut aller jusqu’à plusieurs milliers de participants : 5000 joueurs pour Conquest of Mythodea (Allemagne), 2000 pour Bicolline (Québec) ou Avatar (Belgique) avec ses 1500 participants environ.

Les mass larp proposent souvent des univers complexes et de nombreuses possibilités de création de personnage. Car oui, vous devrez concevoir votre personnage et ses capacités de A à Z. Imaginez que les organisateurs ne pourront pas concevoir des personnages pour des centaines ou des milliers de joueurs…

Concernant les règles, elles sont à la fois différentes et identiques. Si la base concernant les règles de sécurité de combat et le roleplay sont sensiblement les mêmes, il existe des particularités sur le plan de la création de personnages et du fonctionnement des points de dégâts, de la gestion de la mort…

#On y fait quoi ?

Comme dans chaque GN, vous incarnez un personnage créé par vos soins et interagissez avec d’autres joueurs. Souvent, les joueurs s’organisent en groupes ou compagnies et mutualisent matériel et roleplay. A peu près tout est envisageable dans un mass larp : de la diplomatie, du commerce, des instances et de la baston.

Car oui, les mass larp sont souvent – voire tout le temps – l’occasion de grandes bagarres générales : les meules. Plusieurs centaines de joueurs s’élancent les uns contre les autres et se tapent dessus. En toute sécurité bien entendu : armes et boucliers en latex, coups retenus (parfois) et time freeze en cas de mauvais coup porté. Vous le savez maintenant, la sécurité primant avant tout.

Bataille durant le mass larp « Bicolline » (Québec)

Des mineurs participent à beaucoup de mass larp. Des règles spécifiques et parfois des guildes leurs sont réservés. Mais dans tous les cas, ils sont interdits de champs de bataille, jugés – à raison – trop dangereux et risqués pour eux.

#Le jeu est-il scénarisé ?

Oui et non. Tout dépend du GN. Des quêtes sont proposées aux joueurs, mais la plupart du jeu provient d’eux-même : les relations entre factions, prise de pouvoirs… Souvent, il s’agit plutôt d’événements et d’instances ponctuels proposés par les organisateurs et auxquels les joueurs participent.

Il est impossible pour un joueur d’avoir un aperçu de l’ensemble des quêtes et de leur avancée sur un GN regroupant plusieurs milliers de personnes et durant plusieurs jours. Les participants ne prennent donc part qu’à une partie seulement des festivités. C’est d’ailleurs ce que reprochent de nombreux joueurs aux mass larp.

#Seul ou accompagné ?

Définitivement, il est bon d’appartenir à une compagnie ou un groupe d’amis pour profiter pleinement d’un mass larp. Les (en)jeux entre factions sont nombreux et il ne me semble pas possible de les appréhender correctement en étant seul. Sans parler des risques inhérents lors de rencontres avec des créatures sauvages et/ou lourdement armées…

Et puis on a déjà parlé sur ce blog des nombreux avantages qu’il y a à faire partie d’une compagnie. Matériel, équipement, courses, roleplay et bons moments, tout est bon pour jouer avec des amis. Et puis si vous rejoignez avec vos amis un groupe déjà formé, vous pourrez rencontrer des gens qui deviendront peut-être de belles amitiés !

#Où on peut trouver ces mass larp ?

En France

En Allemagne

En Belgique

Au Canada

J’espère que cet article vous aura donné un petit aperçu de ce que peut être un mass larp et donné envie de vous pencher sur le sujet pour, pourquoi pas, essayer un jour ! Ou au moins qu’il aura répondu à certaines de vos interrogations… En cas de questions et/ou de remarques, n’hésitez pas à m’en faire part via les commentaires !

2 Replies to “Les mass larps, des GN pas comme les autres”

  1. Rétroliens : Question de caractère : traits que l'on retrouve chez les gnistes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*