[De retour de GN] Minuit dix à Whitechapel

Image des Derniers de Solace

Le 1er octobre 1888, un petit groupe de convives est invité chez Lord Carnevon pour le repas. Mais une fois la soirée commencée, l’impensable se produit. Le Lord est mort ! La police arrive, l’enquête peut commencer.

Article garanti sans spoilers.

J’ai incarné Elise Downey, une medium atteinte de cécité. Ses pouvoirs et surtout son infirmité ont été pour moi un défi plaisant à relever. Ce rôle m’a aussi fourni l’occasion de mettre en place quelques petites séances d’hypnose qui ont vraiment créé quelque chose d’impressionnant, une ambiance bien particulière. Du genre à se transformer en souvenirs impérissables !

C’était un jeu en petit comité, parfait pour un huis-clos. Les interactions étaient plus aisées avec (presque) tout le monde et l’échange des informations était plus fluide. Bon, je n’ai pas eu l’occasion de m’entretenir avec le policier. Dommage ! Il faut dire également que je n’ai pas osé lui dévoiler mes théories, j’avais peur d’être envoyée à l’asile par cet homme on ne peut plus cartésien. ^^

Les Derniers de Solace qui organisent cette murder-party ont proposé un scénario complexe, bien construit et riche en rebondissements. Avec un peu d’ésotérisme. De quoi nous donner le champ libre à de nombreuses théories, et je suis déçue de voir que la mienne n’était pas la bonne !  Elle était bien pourtant…

Il y a tout eu lors de cette session : des émotions, des rebondissements, de nouvelles rencontres. En bref, pleins de souvenirs inoubliables !

Merci aux Derniers de Solace ainsi qu’aux joueurs (dont certains suivent le blog) pour cette soirée mémorable. Vous m’avez donné le GN blues bande de chenapans !

Les photos et peut-être quelques témoignages arriveront ultérieurement.

3 Replies to “[De retour de GN] Minuit dix à Whitechapel”

  1. C’est sur cette base que nous avons travaillé mais elle a subi quelques modifications sous ma plume et elle en subira d’autres (notamment une extension de personnage)

    Merci pour ton retour Mathilde
    #Maxime

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*